Affichage des articles dont le libellé est société. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est société. Afficher tous les articles

myeurop.info - Le mariage gay voté... en angleterre...

mercredi 6 février 2013

myeurop.info - regarder ailleurs, mieux comprendre ici

Mariage gay: cool, cool, les Anglais...
Feb 5th 2013

Tristan de Bourbon
Daniel Vigneron
Alors que le débat sur le mariage et l'adoption homo se poursuit dans le tumulte devant le Parlement français, la chambre des Communes a légalisé le mariage homosexuel au Royaume-Uni. Une adoption sans surprise malgré une forte opposition au sein du parti conservateur au pouvoir.  
Les bancs de la chambre des communes sont quasiment vides.
lire la suite

Lire la suite - myeurop.info - Le mariage gay voté... en angleterre...

Un programme européen de réinstallation des réfugiés (enfin!)

vendredi 30 mars 2012

hélène+flautre
L'euro-députée écologiste
Hélène Flautre -
Les députés européens ont adopté jeudi 29 mars le programme européen de réinstallation des réfugiés dans l’UE. Ce programme donnera plus de moyens aux États membres souhaitant accueillir des réfugiés ayant reçu le statut de réfugié dans des pays tiers, mais qui ne sont pas en mesure d’assurer une protection effective. Les États membres ont jusqu’au 1er mai 2012 pour envoyer à la Commission une estimation du nombre de personnes qu’ils réinstalleront l’année prochaine.

Hélène Flautre, eurodéputée du Groupe des Verts-ALE au PE, membre de la Commission des Libertés publiques, a estimé que " le Conseil s’est enfin décidé à sortir de l’inaction dans laquelle il s’était enfermé depuis mai 2010 (...) Après avoir perdu deux ans, il faut désormais que les 27 s’engagent dans la mise en œuvre de ce programme, et ils ont du retard à rattraper ! Rappelons que chaque année l’UE accueille seulement 4.500 des 200.000 réfugiés en besoin de réinstallation dans le monde alors que les Etats-Unis en accueillent 80.000".

Les Etats membres n’auront donc plus aucune excuse et ne pourront plus se défausser quand il s’agit d’activer le principe de solidarité envers les régions du monde qui connaissent des crises humanitaires. Pensons notamment aux milliers de réfugiés ayant fui la Libye, toujours coincés en Tunisie, pour lesquels seulement 900 places ont été offertes en 2011 !
G.R.
(redaction@lyoneneurope.com)
----------------------------

Lire la suite - Un programme européen de réinstallation des réfugiés (enfin!)

Alzheimer, la France fait bouger l'Europe

mercredi 4 février 2009

A partir de 85 ans, 1 femme sur 4 et 1 homme sur 5 sont touchés en Europe par la maladie d'Alzheimer.

Dans le cadre des travaux lancés lors de la Présidence française de l’Union européenne, la recherche sur la maladie d’Alzheimer est devenue le projet pilote pour construire l’espace européen de la recherche. Le Parlement européen vient d'ailleurs d'adopter, à l'Initiative de la député européenne (UMP) Françoise Grossetête (Présidente de l'Alliance européenne contre la maladie d'Alzheimer) et avec le soutien d'autres parlementaires - John Bowis, Katalin Levai, Jan Masiel et Antonios Trakatellis-  une déclaration visant à alerter la Commission et les Etats membres sur la reconnaissance de la maladie d'Alzheimer comme une priorité de santé publique.

Pour Françoise Grossetête, "le même défi se pose à tous les Etats membres de l’Union européenne sur des questions comme la recherche, la prévention, le parcours de soins, le développement de nouveaux métiers, la prise en charge des patients et le soutien aux aidants pour faire face à ce fléau".

 Le plan Alzheimer français devrait être décliné dans les 27 pays de l'Union

Le 4 février 2009, les ministres concernés par le dossier en France, ont présenté au Conseil des Ministres une communication relative à la mise en œuvre du plan Alzheimer 2008-2012. Ce plan est doté de 1,6 milliard d’euros sur 5 ans. 

Il s'appuie sur la création (en juin 2008) d’une fondation de coopération scientifique qui a permis d'augmeznter considérablement les moyens financiers et humains dévolus à la recherche fondamentale et à la recherche clinique. 

Un parcours personnalisé depuis le diagnostic jusqu'à la prise en charge
Le plan français repense la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et l’accompagnement de leurs proches. L’objectif est de construire un parcours personnalisé depuis le diagnostic jusqu’à la prise en charge en établissement. 

21 nouvelles " consultations mémoire" ont été ouvertes en 2008, afin de faciliter le diagnostic précoce. Le dispositif d’annonce et d’accompagnement sera expérimenté à partir de 2009 : il permettra d’avoir une continuité entre le diagnostic et la prise en charge. 

La coordination entre tous les intervenants sera renforcée en mettant en place un interlocuteur unique, le coordonnateur, et une porte d’entrée unique, la Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer (MAIA). 17 projets de MAIA ont été retenus et vont bénéficier en 2009 de 4,5 millions d’euros. 

L'aide aux aidants 
Les personnes qui aident les malades seront davantage accompagnées, avec la possibilité de disposer de deux jours de formation dès 2009. Les premières plateformes d’accompagnement et de répit vont être très prochainement expérimentées. Afin de favoriser dans la mesure du possible le maintien à domicile, des équipes spécialisées vont être créées, qui comprendront désormais des ergothérapeutes et des psychomotriciens. 

Des unités spécialisées dans les établissements de personnes âgées
La prise en charge en établissement sera elle aussi améliorée, tant en termes d’organisation que de formation des professionnels, grâce à la création d’unités spécialisées. En 2008, 188,5  millions € ont été investis dans 171 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) accueillant notamment des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. 

Des assises régionales au Printemps 2009
L’objectif du plan est également de faire évoluer le regard sur la maladie. L’espace de réflexion éthique sur la maladie d’Alzheimer et le centre de référence pour les malades jeunes ont été désignés. Les assises régionales sur la maladie débuteront au printemps 2009 : elles permettront de mieux recenser les besoins locaux et de mieux faire connaître le plan. 

Les 44 mesures du plan Alzheimer font selon le gouvernement "l’objet d’un suivi vigilant".  Une «mission Alzheimer» a été mise en place à cette fin. Le Président de la République a réuni le 2 février dernier l’ensemble des acteurs pour partager ce premier bilan. Toutes les informations rassemblées par la mission sont disponibles sur un site internet -



utiliser comme Page de Démarrage
En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Vif intérêt pour le nouveau statut d'Autoentrepreneur - Ski/ Alpinisme : Pierra Menta, le Rendez-vous de l'hiver ! -Plan Fillon, les Verts Rhône critiquent... Gérard Collomb ! - Vient de paraître "Le monde selon Bernard K" de Pierre Péan - Wonderpoule, la "dure à cuire" du Salon de l'Agriculture - Europe, la modération salariale devient la norme - Woody Allen : "La vie devrait être vécue à l'envers" - Photos : une "manif de droite" pour soutenir la venue de F.Fillon à Lyon - LYonenFrance fait appel au soutien de ses lecteurs -F.Fillon anticipe le remboursement de la TVA au département du Rhône- La "lettre au père Fillon" des élus de Rhône-Alpes -15000 emplois à pourvoir dans le "Train pour l'emploi"- Soyez le guide d'un écrivain pour les Assises Internationales du Roman ! -Savoie : les Verts s'opposent aux JO d'hiver -Photos : l'emploi entre en gare de la Part Dieu- Des TER à 1 € pour la Coupe du Monde de Val d'Isère -
Lire la suite - Alzheimer, la France fait bouger l'Europe

L'Union Européenne contre le travail au noir

lundi 12 janvier 2009

Dans sa lettre quotidienne, le Mouvement Européen France (MEF) indique que l’Union européenne va se mobiliser contre le travail illégal des travailleurs issus des pays tiers.
Le député italien Claudio Fava (PSE) a proposé une directive « sanctions » visant à harmoniser les législations nationales sur les obligations des employeurs, professionnels ou particuliers, et les sanctions assorties. Ce texte, soumis au vote au mois de février, prévoit que les employeurs s’engagent à vérifier la régularité administrative de leurs futurs travailleurs sous peine d’être soumis à des amendes ou des sanctions administratives.
Pour les pratiques abusives les plus graves telles que l’embauche de plusieurs travailleurs en situation irrégulière ou des conditions de travail dégradantes, des sanctions pénales sont à prévoir par les gouvernements nationaux. Enfin, la directive « sanctions » propose que les Etats membres rendent compte chaque année à la Commission européenne des contrôles réalisés sur son territoire ainsi que des secteurs du marché les plus concernés. Pour leur part, les travailleurs illégaux devraient avoir la possibilité de porter plainte contre leurs anciens employeurs.




utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - L'Union Européenne contre le travail au noir

les 15e rencontres de Banlieues d’Europe du 11 au 13 septembre

vendredi 5 septembre 2008

Le réseau Banlieues d’Europe existe depuis 1992. Il rassemble des responsables associatifs, des villes, des experts et chercheurs, des opérateurs culturels et des artistes, sensibilisés aux questions de l’intervention artistique dans les quartiers défavorisés et en direction des habitants généralement exclus.

L’art y est entendu comme le moteur essentiel d’un échange, d’une réflexion commune, d’une ouverture artistique partagée avec la population. L’action de l’association s’inscrit depuis son origine dans un véritable partenariat de travail à l’échelle de l’Europe avec 35 partenaires dans 20 pays.


Altérité, créativité, diversité
Dans le cadre de la Présidence française de l’UE, Lyon accueillera les 11, 12 et 13 septembre prochain, les 15e rencontres du réseau Banlieues d’Europe sur le thème "Altérité, créativité, diversité".


Transformations urbaines et nouvelles pratiques culturelles des quartiers.
L’objectif est de s’interroger sur le rôle que peut jouer la culture "alors que se multiplient les indices de paupérisation, d’exclusion, d’inégalités croissantes dans les quartiers populaires en Europe ; alors que les signes de xénophobie, de rejet et de discrimination des étrangers se renforcent dans les villes européennes".

Pendant 3 jours, séances plénières, ateliers et débats s’alterneront autour de différentes thématiques telles que les communautés urbaines en mutation, la rénovation urbaine/ la transformation des quartiers, les friches culturelles, les alternatives économiques, l’art et l’espace public, l’écriture / le langage, le graff / les arts plastiques…

Ces rencontres donneront la parole aux professionnels de l’Art et de la Culture mais aussi à des acteurs européens de la rénovation urbaine et de l'économie sociale et solidaire. L’occasion également d’aller sur le terrain et de visiter des lieux singuliers de l’agglomération lyonnaise (Les quartiers de Lyon-la Duchère, de Vaulx en Velin la Soie…), et aussi d’assister aux répétitions des groupes du Défilé de la biennale de la danse (voir article "Un défilé à 977000 Euros ! ) et de participer à une soirée artistique et conviviale au Marché Gare de Perrache, scène de musiques actuelles…


A l' Hôtel de Ville le 11 septembre, dans les locaux de la Communauté urbaine du Grand Lyon les 12 et 13 septembre.
Pour contacter Banlieues d’Europe, c' est ici–
Voir aussi à propos du défilé, notre article "Danse ville, danse" sur LYon-Boutique.fr-


utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - les 15e rencontres de Banlieues d’Europe du 11 au 13 septembre

Et si la France mettait ses prisons aux normes européennes ?

vendredi 6 juin 2008

Le 1er juillet, la France assurera la présidence de l’Union européenne. Thomas Hammarberg, successeur de Alvaro Gil-Robles, au poste de commissaire européen aux droits de l’homme, a récemment dénoncé l’inertie française face à la surpopulation carcérale en soulignant "le manque de volonté politique pour résoudre ce problème".


La promesse de décret de la ministre de la justice Rachida Dati, est porteuse d’une mise aux normes espérée par l’ensemble des organisations des droits de la personne et par les parlementaires unanimes sur ce point depuis plus de huit années.
Mais selon l' organisation "Trop c' est trop", qui milite pour un numerus clausus dans les prisons françaises, "mettre un terme à l’installation de plusieurs personnes dans une place ne saurait être le résultat d’une offre accrue de places, ni même de moyens financiers supplémentaires".

Une surpopulation carcérale persistante
"Trop c’est trop" dénonce la surpopulation carcérale persistante et rappelle l’annonce par la Garde des sceaux, de la parution prochaine d’un décret devant organiser la possibilité pour chaque prévenu de disposer d’une cellule. Pour cette organisation, "c’est notre culture de la prison qu’il faut changer et la volonté politique d’en finir qu’il faut exiger".
Le principe de la cellule individuelle est prévu par la loi sur la présomption d'innocence de juin 2000. Il aurait dû entrer en vigueur le 15 juin 2003 (les parlementaires ont reporté cette échéance au 15 juin 2008). Au 1er mai pourtant, 14 124 détenus étaient en surnombre dans les prisons. A l’échéance du plan de construction en cours, ce seront quelques 30 000 nouvelles places qui auront été mises à la disposition des personnes détenues sans régler le problème de la surpopulation carcérale .
Dans ce contexte, Trop c’est trop se félicite de la nomination pressentie de Jean-Marie Delarue, au poste de contrôleur général des lieux privatifs de liberté. Il devrait être selon l' association "un relais dans l’application des règles pénitentiaires européennes".

En photo, la prison Saint Paul à Lyon




utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Et si la France mettait ses prisons aux normes européennes ?

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-Europe

Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv