Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2009

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

L'Union européenne annonce beaucoup d'aides aux PVD

Bruxelles / Copenhague : les chefs d'Etat de l'Union européenne ont chiffré l´engagement de l´UE pour le financement de l’aide aux pays en développement dans la lutte contre le changement climatique.
Lors du sommet de l´Union européenne qui s´est tenu les 10 et 11 décembre à Bruxelles, les représentants des 27 pays de l'Union sont parvenus à un accord pour une contribution de 2,4 milliards d’euros par an, entre 2010 et 2012, aux pays en développement. Cette aide dont il n'est pas précisé si il s'agit de prêt ou de don , devrait aider ces pays à s'adapter au réchauffement climatique et à élaborer des "plans nationaux d'atténuation de ce phénomène". Sur les trois ans, l´aide immédiate de la part de l´UE aux pays pauvres s´élèverait à 7,2 milliards d'euros et l´UE devrait donc prendre en charge 30 % de l’aide totale aux pays qui sont les plus touchés par le réchauffement climatique. Un effet d'annonce pour des décisions nationales Mais derr…

1er décembre 2009, entrée en vigueur du Traité de Lisbonne

Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Pour le collectif "Sauvons l'Europe", qui l'a soutenu, "c’est un soulagement plus qu’une victoire". En effet, si ce traité contient plusieurs avancées notables il ne saurait, en tout état de cause, à lui seul régler tous les problèmes. Les principales difficultés persistent : disparition progressive de l’esprit communautaire au profit de l’intergouvernementalité, affaiblissement de l’idée d’une Europe politique, indifférence pour une Europe sociale.
Les citoyens attendent principalement des institutions européennes en action. C'est maintenant à la société civile d'être à l'initiative. Dans ce cadre, Sauvons l’Europe, en s’appuyant sur son manifeste , lance une consultation pour établir une base de propositions intitulée « 27 espoirs pour l’Europe, vers un europrogressisme ».
La nouvelle Commission européenne pour les cinq prochaines années
Le Président de la Commission européenne, le…