Accéder au contenu principal

Articles

Roms : encore une élue UMP... "décomplexée" !

Polémique sur le blog du très "européiste" Alain Malégarie  que nous suivons avec attention. Suite au commentaire "décomplexé" d'une élue UMP, Catherine Bolze(première adjointe au Maire de la Troncheet candidate lors des dernières élections régionales sur le département de l'Isère), Monsieur Malégarie, lui-même membre de l'UMP et numéro quatre sur la liste de Françoise Grossetête aux dernières élections européennes répond de manière très circonstanciée :  "Madame la 1ère adjointe à la Mairie de la Tronche près de Grenoble),
J’ai hésité à publier votre commentaire concernant mon post sur le Pacte de compétitivité. Le plus souvent, je publie les billets de mes internautes, mais concernant le vôtre, je souhaite commenter… vos commentaires, compte tenu de certains de vos propos sur les ROMS, notamment, que je ne puis, en tant qu’Européen convaincu, cautionner. Mais un blog est aussi un lieu d’échanges et de débats, et vous avez le droit d’être publiée, …

L'Allemagne a augmenté ses impôts à la consommation quand la France les baissait

En France et en Allemagne, les politiques s'étripent régulièrement sur les "performances", réelles ou supposées, de l'un ou l'autre pays. Le Président de la République,Nicolas Sarkozy, prend souvent exemple sur l'Allemagne pour justifier l'une ou l'autre de ses réformes, la dernière en date étant celle de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISS). Mais qu'en est-t-il dans la réalité ? L'étude que vient de rendre publique la Cour des comptes donne des éléments de comparaison ; nous reproduisons ici une partie de ses conclusions  Après une analyse comparative des taux d'imposition du capital et du travail, la cour estime que, "proches lorsqu'on les compare au reste de l'Union européenne, France et Allemagne n'en présentent  pas moins des différences marquées" : les structures économiques, les moteurs de la croissance, la situation respective de leurs finances publiques, l'écart qui les sépare en termes de taxat…

Egypte, Tunisie... le Parlement européen demande le gel des fonds détournés

Lors de la dernière session plénière du Parlement européen à Strasbourg (14-17 février), la situation en Egypte a bien sûr fait l'objet de l'attention des députés : ils ont adopté une résolution appelant l'UE à "repenser sa stratégie dans la région en vue de mieux accompagner la transition démocratique et ont demandé un gel des avoirs de tous les dirigeants égyptiens responsables du détournement des fonds publics du pays".
L'Assemblée s'est également prononcée en faveur d'une augmentation, à hauteur d'1 milliard d'euros, du plafond des prêts de la Banque européenne d'investissement pour les infrastructures et les PME en Tunisie et en Egypte.
Les députés se sont ensuite penchés sur la question de l'immigration en Europe de personnes en provenance de Tunisie et de Libye. L'Union européenne - et particulièrement le Parlement européen - sont en effet, depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, compétents pour légiférer en…

Vincent Peillon demande la création d'une "banque de la Méditerranée"

Le Parlement européen vient de se prononcer en faveur d'une utilisation accrue des prêts de la BEI (Banque Européenne d'Investissement) en soutien aux mouvements de démocratisation au Sud de la Méditerranée... Pour sa part, l'euro-député Vincent Peillon (élu de la région Sud Est de la France) appelle à la création d'une nouvelle institution financière, équivalente à la BERD, pour la région. A l'initiative des parlementaires socialistes, le Parlement européen a approuvé l'octroi d'une enveloppe additionnelle de 1 milliard d'euros de prêts à destination de cette région. "C'est un premier pas encourageant, souligne Vincent Peillon, rapporteur en commission des Affaites étrangères sur ce dossier et responsable du suivi de l'Union Pour la Méditerranée. Cet argent doit aller prioritairement à des projets aux effets visibles et rapides sur les conditions de vie des populations ; dans cette optique, le soutien au micro-crédit doit être un axe d'…

Union pour la Méditerranée : le sommet annulé

Prévu initialement le 21 novembre prochain, le second sommet de l'Union pour la Méditerranée vient d'être reporté sine die.
Pour le député européen socialiste Vincent Peillon, qui reste chargé du suivi de l'UpM par la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, il s'agit tout d'abord d'"un échec retentissant pour la diplomatie du Président Sarkozy" qui, mêlant précipitation et inconstance, a réussi "à abimer une bonne idée", mais il s'agit aussi d'un "revers pour l'Europe, incapable de parler d'une seule voix et de mettre les moyens à la hauteur de ses ambitions". Vincent Peillon revient toutefois sur la nécessité de "ne surtout pas baisser les bras face aux difficultés" : "renoncer à la tâche historique de rapprochement des deux rives de la Méditerranée n'est pas une option." "Le repli sur soi serait une faute politique lourde car, si le Sud a besoin de l'Europe, il ne…

La CFTC aperçoit une renaissance de l'Europe sociale !

Le Parlement européen a voté "à l'arraché" (327 pour - 320 contre) une résolution visant à porter dans l'ensemble de l'Union le congé maternité à 20 semaines. Il n'en fallait pas plus à la  CFTC (syndicat des travailleurs chrétiens) pour crier victoire face à la "renaissance de l'Europe sociale". Dans un communiqué, Jacques Voisin, Président confédéral et Pascale Coton, Sécretaire générale adjointe confédérale en charge du dossier, indiquent que  "depuis longtemps, la CFTC revendique la prise en compte, par nos gouvernements et par l'Union, des premiers mois de la vie comme temps privilégié pour la mère et pour l'enfant".
Pour la CFTC, la situation des femmes qui pour beaucoup enchainent toujours travail salarié et tâches ménagère rend nécessaire l'accès à un congé maternité digne de ce nom. Dans une Europe vieillissante, la priorité doit être donnée à une politique familiale forte et dynamique, et ce afin d'assurer a…

La Turquie veut ressembler à la Norvège !

Les négociations relatives à l'adhésion de la Turquie à l'UE vont bientôt s'achever et sont entrées dans leur étape cruciale.  Le ministre turc des Affaires européennes, Egemen Bagis, a annoncé mercredi dernier à Bruxelles que l'Union européenne allait trancher cette question.  Les coûts engendrés par l'adhésion ou le refus d'adhésion devront être évalués avec justesse. Le ministre, présentant les possibles alternatives à l'intégration européenne, a illustré ses propos avec la situation de la Norvège : bien que ce pays ne fasse pas partie des États membres, celle-ci a des relations très étroites avec l'Union.  La Turquie pourrait accepter une telle coopération mais refuse la proposition d'Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy d'" un partenariat privilégié ", un statut dont M.Bagis estime qu'il " n'existe pas ".  Quant au refus des négociations par certains pays, parmi lesquels Chypre et la France, le ministre turc l'…

Consommateurs : l'UE abandonne l'idée d'Action collective

La Commission européenne a décidé d'abandonner l'idée du recours collectif en droit européen. Réagissant à cette annonce, faite par Madame Reding, le député européen belge Marc Tarabella, en charge de la protection des consommateurs, a indiqué que cette non-possibilité d'action collective représente "une carence absolue pour le consommateur"!.  Intervenant à l'assemblée de Strasbourg, l'eurodéputé a assuré : "La non-possibilité d'action collective est une carence absolue en droit européen! Chaque année, ce sont des milliers de citoyens qui sont lésés. Les raisons de l'abandon des travaux de madame Reding sont une négation des droits des consommateurs!" Dans des dossiers parfois retentissants, une majorité de consommateurs lésés pris individuellement peuvent en effet "faire une croix sur le moindre recours... De nombreux opérateurs profitent largement de cette impunité".  En l'absence de possibilité de recours collectif, &qu…

L'Europe des villes... et de la jeunesse

Prospective : Loin des péripéties et des polémiques politiciennes à "courte vue", certains services de l'Union Européenne continuent à travailler sur les perspectives à l'horizon 2020.
Une conférence s'est tenue le mardi 14 septembre à Bruxelles, sur le thème " Plus urbain, plus de cohésion: la valeur ajoutée de la dimension urbaine de la politique de cohésion ", avec pour but de montrer l'importance des villes dans la dynamique de l'Union.  Cette conférence a permis, selon la lettre du Mouvement européen France, Europe Midi,  de mettre en lumière la nécessité, pour la future politique de cohésion, de couvrir l'ensemble des régions et de travailler  avec les villes.  La Présidence belge de l'UE, l'Intergroupe URBAN du Parlement européen ainsi que Johannes Hahn, Commissaire européen chargé de la Politique régionale, se sont tous prononcés en faveur "d'un rôle central des villes dans la  future politique de cohésion"Une…

Tziganes : la politique française inquiète le gouvernement roumain

C'est un peu le retour du berger à la bergère : alors qu'avant la chute du mur de Berlin l'une des principales critiques faites aux pays de l'Est était leur traitement des minorités, c'est aujourd'hui au tour de la Roumanie d'exprimer sa préoccupation sur le sort des Roms en France. Dans sa livraison quotidienne, Europe Midi indique que Teodor Baconschi, ministre roumain des Affaires étrangères, se dit préoccupé par la situation de la minorité rom en Europe. " J'exprime mon inquiétude sur les risques de dérapage populiste et de générer certaines réactions xénophobes sur fond de crise économique " a déclaré le ministre. Cet ancien ambassadeur en a appelé à la conscience des européens : " si nous échangeons des accusations ou nous criminalisons à titre collectif des groupes ethniques, nous ressuscitons des souvenirs parmi les moins plaisants ". Invoquant l'excellence des relations franco-roumaines, M. Baconschi a surtout insisté sur…

Dans "Dé-paysements", Aziliz Gouez questionne les européens sur leur identité

 Temps privilégié de réflexion et de lectures, les vacances permettent de quitter l'environnement familier. La revue en ligne Notre Europe propose de revenir sur un thème qui a pris dernièrement un tour crispé et polémique dans nombre de pays européens : celui de l'identité.
Montée en puissance de la Lega Nord en Italie, du Jobbik en Hongrie, du PVV aux Pays-Bas, de la N-VA en Flandres : c'est avec un succès manifeste que les tenants du nationalisme et les partisans d'une refonte du pacte de solidarité collective ont abordé les rendez-vous électoraux de cette année 2010.  Le dépaysement que ces prédicateurs de l'entre-soi se proposent de conjurer est celui des autochtones, des citoyens racinés, qui ne se sentent plus "chez eux". Pourquoi l'espace transculturel est-il si difficilement représentable dans l'Europe d'aujourd'hui ? Dans son étude intitulée Dé-paysements, Aziliz Gouez se livre à un examen pénétrant du dangereux décro…

FAQ : LYonenEurope.com, un site d'actualité sur "l'Europe à Lyon, Lyon dans l'Europe"

LYonenEurope.com est un site d'information et d'actualité sur les relations entre l'Europe (et ses institutions) et la métropole lyonnaise. Il fait partie du groupe LYonenFrance.com, société indépendante dont l'adresse est 3, rue Tramassac 69005 Lyon, RCS Lyon 50302440800018. 
Particulièrement bien référencés par les principaux moteurs de recherche d'actualité, et surtout Google News , les articles de LYonenFrance traitent de :



- Société, avec le site LYon-Actualites.fr
- Culture, loisirs et tourisme, avec les pages "Panoramas" - Education, avec le site ALYonZenfants.fr.
- Politique, l´actualité de Lyon et du Grand Lyon, accessible sur LYon-Politique.fr.
- Economie, un rendez vous avec les entreprises et les secteurs de la formation, du tourisme et de l´emploi dans le Grand Lyon avec le site LYon-Economie.fr.
- Environnement, et le suivi , avec LYon-Nature.fr, de l’ actualité dans ce domaine.
- Europe, en lien avec LYonenEurope.com.
- Sports : que ce soit au nivea…

Actuellement sur LYFtvNews :