Accéder au contenu principal

15 milliards d'Euros pour Erasmus + - Les eurodéputés doublent quasiment le budget jeunesse !

             
« La formation n’est pas un coût mais un investissement ! »

Le Parlement européen vient de voter le plan « Erasmus+ ». « Il s’agit du nouveau programme cadre européen dans le domaine de l'éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport pour lesquels nous allons quasi doubler le budget, soit 15 milliards d’euros. Former notre jeunesse, c’est former notre avenir » explique Marc Tarabella chef de délégation PS au Parlement européen et ancien Ministre de la formation, l'Enseignement de Promotion sociale et de la jeunesse.

Les jeunes âgés de 13 à 30 ans pourront aller à l'étranger pour étudier à l'université, faire un stage ou un apprentissage, ou travailler comme assistant. Ils pourront également enseigner ou acquérir une expérience professionnelle dans un autre pays de l'UE.

« Nous tablons sur plus de 4 millions de jeunes qui pourront, par ce biais, bénéficier d'un financement pour étudier, se former, être bénévoles, participer à des activités pour la jeunesse ou sportives dans un autre pays de l'UE, pour les 7 prochaines années. » rajoute   Marc Tarabella.

Du simple au double : « Pour ne pas faire les choses à moitié, nous avons dégagé un budget de 14,77 milliards euros pour la période 2014-2020. Il s'agit d'une augmentation considérable, + 47%, en comparaison de l'ensemble des programmes actuels d'éducation, de formation et consacrés à la jeunesse pour la période 2007-2013. »

Ce programme unique simplifié devrait garantir une gestion plus transparente et plus facile, un accès plus rapide au financement ainsi qu'une réduction des coûts administratifs.

Dans le domaine de la jeunesse, le nouveau programme "Jeunesse en action" soutiendra la mobilité des jeunes, les personnes actives dans le travail des jeunes ou les organisations pour la jeunesse, ainsi que les animateurs dans ce secteur. « Il nous fallait aider les jeunes, notamment ceux qui ont moins l'opportunité d'aller à l'étranger, et accroître l'inclusion sociale et la solidarité, en particulier via des programmes de mobilité individuelle. » rajoute encore l’Eurodéputé.

Enfin, pour la première fois dans un programme européen, un chapitre complet est consacré au sport. Le focus sera mis sur le sport amateur et devra lutter contre les menaces à l'intégrité du sport, telles que le dopage, le trucage de matchs, la violence, ainsi que contre toutes formes d'intolérance et de discrimination devenus de véritables fléaux du sport aujourd’hui.

« Il faut tout faire pour éviter de sacrifier cette génération qui sera le socle de la société de demain. En augmentant de 40% le budget européen consacré à Erasmus +, l’Europe l’a bien compris ; des millions de jeunes pourront étudier, enseigner ou travailler bénévolement à l'étranger d'ici à 2020. La formation n’est pas un coût mais un investissement ! »  conclut l’Eurodéputé. 

Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :