Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2012

"Des règles, mais surtout une vision" par Jacques Delors, Président de Notre Europe

Traduction française par Notre Europe d’une interview de Jacques Delors par Renaud Dehousse pour  Il Mulino, réalisée le 3 juillet 2012 et publiée dans l’édition de juillet-août 2012 de la revue. Renaud Dehousse : Depuis trois ans, l’Europe doit faire face à une triple crise  – financière, économique et politique. Comment expliquez-vous les difficultés qu’éprouvent les responsables politiques à accoucher d’une réponse convaincante ? Jacques Delors: Le déclenchement de la crise intervient hors  d’Europe, avec la crise des « sub-primes » aux  États-Unis. Il est vrai que pendant trois ans, les 17 membres de l’Union économique et monétaire, sont  régulièrement intervenus trop tard, et pour faire trop peu. S’il en a été ainsi, c’est parce que au départ, ils  n’étaient plus au clair sur la finalité de la construction européenne : l’esprit européen avait disparu et  les  égoïsmes nationaux faisaient la loi. Cette tendance à ce nationalisme rampant, que j’ai pu noter depuis une  dizaine d’anné…

JJ. Queyranne transmet au Bade Wurtemberg la présidence des "quatre moteurs pour l'Europe"

Les Présidents des quatre régions européennes membres de l'association des "4 Moteurs pour l’Europe" se sont réunis à Lyon le 9 juillet 2012.   Une semaine après le Sommet des Chefs d’Etat européen, c'est le Ministre-Président (écologiste) du Land du Bade-Wurtemberg,  Winfried KRETSCHMANN qui a pris la présidence des 4 Moteurs, succédant ainsi au Président de Rhône-Alpes, Jean-Jack QUEYRANNE, en présence de l'italien Paolo ALLI, représentant la Région Lombardie, responsable de la mise en oeuvre du Programme et de l'Expo Milan 2015 et de Senén FLORENSA I PALAU, Secrétaire aux affaires extérieures de la Généralidad de Catalogne. 
L'accès généralisé au Haut débit internet « Alliance interrégionale la plus influente de l’Union européenne, les 4 Moteurs pour l’Europe sont des acteurs essentiels pour un développement économique durable en Europe et nous revendiquons un rôle plus important dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques européennes pour la …

Un scrutin crucial attend les Grecs le dimanche 17 juin

L'ensemble des Européens auront les yeux fixés sur la Grèce ce dimanche, qui se rendra aux urnes afin d'élire de nouveaux députés. Ce scrutin représente un enjeu de taille pour l'avenir des Grecs mais également de la zone euro. Alexis Tsipras, leader de la gauche radicale Syriza, au coude-à-coude dans les derniers sondages avec le parti conservateur Nouvelle Démocratie, pourrait remporter une majorité de sièges.  Or, ce dernier reste fortement opposé aux mesures d'austérité imposées par l'Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI) en contrepartie de leur aide financière. Alexis Tsipras s'est donné dix jours pour renégocier avec l'UE s'il était aux commandes de la Grèce en précisant que les européens doivent "réaliser que la politique d'austérité a échoué".  Plusieurs députés européens critiquent le comportement des dirigeants qui auraient mené à l'euroscepticisme régnant en Grèce. Ainsi, pour le chef de file des dé…

A paraître : "L'Europe mal traitée" par les économistes atterrés

Les "économistes atterrés" (voir leur page facebook ici) publient un nouveau livre le 13 juin 2012, intitulé l'Europe mal-Traitée. Voici une présentation de cet ouvrage :   Le 2 Mars dernier, un nouveau Traité, pompeusement intitulé «Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance» (TSCG), dit aussi « Pacte budgétaire », a été adopté par les chefs d'État et de gouvernement de la zone euro. Ce court Traité est d’une importance capitale. Après Maastricht et Lisbonne, il constitue un Acte III de l’histoire de l’euro, radicalisant de façon inédite les principes ordo-libéraux qui président, depuis son origine, à la construction de la monnaie unique.  En paralysant les politiques budgétaires nationales, en installant la prétendue « règle d’or » budgétaire (pas plus de 0,5 % de déficit structurel), ce Traité va plonger l’Union européenne dans une austérité perpétuelle. Ne s'attaquant à aucune des causes de la crise actuelle, il va l'aggraver, et risque…

La Guerre des Marchés financiers aura-t-elle lieu ?

Les députés européens Catherine Trautmann,  Liêm Hoang-Ngoc et Pervenche Berès s'insurgent, dans une tribune publiée au nom du groupe des parlementaires socialistes français contre le lancement de l'Eurex, une société qui aurait pour but de "jouer" avec la dette française. Eurex, filiale du groupe allemand Deutsche Börse, crée à partir du 16 avril 2012 un nouveau contrat à terme sur les obligations souveraines françaises. Le lancement des contrats Eurex entretient l'idée selon laquelle la qualité de la dette française serait susceptible de se dégrader par rapport à celle de la dette allemande.

En présentant un instrument de couverture contre le risque souverain, ce contrat à terme permettra en réalité aux investisseurs de parier sur la hausse ou la baisse des titres obligataires français et risque de favoriser une prophétie autoréalisatrice, de la même façon que les fameux Credit Default Swaps, (CDS), sur lesquels le Parlement européen a arraché un encadrement régl…

Un programme européen de réinstallation des réfugiés (enfin!)

Les députés européens ont adopté jeudi 29 mars le programme européen de réinstallation des réfugiés dans l’UE. Ce programme donnera plus de moyens aux États membres souhaitant accueillir des réfugiés ayant reçu le statut de réfugié dans des pays tiers, mais qui ne sont pas en mesure d’assurer une protection effective. Les États membres ont jusqu’au 1er mai 2012 pour envoyer à la Commission une estimation du nombre de personnes qu’ils réinstalleront l’année prochaine.
Hélène Flautre, eurodéputée du Groupe des Verts-ALE au PE, membre de la Commission des Libertés publiques, a estimé que " le Conseil s’est enfin décidé à sortir de l’inaction dans laquelle il s’était enfermé depuis mai 2010 (...) Après avoir perdu deux ans, il faut désormais que les 27 s’engagent dans la mise en œuvre de ce programme, et ils ont du retard à rattraper ! Rappelons que chaque année l’UE accueille seulement 4.500 des 200.000 réfugiés en besoin de réinstallation dans le monde alors que les Etats-Unis en ac…

La Banque européenne d'investissement (BEI) financera des projets du Grand Lyon

La BEI s'engage avec le Grand Lyon pour le financement de projets urbains (prêt de 300 M€). Le soutien européen à l'aménagement urbain et au développement des modes doux de transport est au cœur du contrat de financement qui lie le Grand Lyon et la Banque européenne d'investissement.
Ce lundi 19 mars 2012, Gérard Collomb, Président du Grand Lyon  a signé avec Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la Banque européenne d'investissement (BEI) la deuxième tranche du contrat, à savoir 150 millions d'euros.
Cet engagement financier permettra concrètement de financer des projets d'infrastructures de transport urbain et de « modes doux » (pédestre, cycliste) au sein du territoire du Grand Lyon : le réaménagement des Berges du Canal de Jonage, la réalisation de Zones 30, le réaménagement de la rue Garibaldi, le pont Schuman, le réaménagement de l'avenue Mermoz.

Le financement européen répond à un double objectif : il devra non seulement améliorer la gestion des…

Autorisation des "Super-lourds" , une tribune de Michel Dubromel, Vice-président de France Nature Environnement

Voici le texte d'une lettre ouverte publiée par FNE concernant la réinterprétation de la Directive sur les poids et la dimension des véhicules lourds autorisés à circuler en Europe. "La Commission Européenne annoncera le 23 mars, à l’occasion du Conseil des ministres des Transports de l’Union Européenne, une réinterprétation de la directive 96/53 CE - officiellement annoncée pour des raisons de clarification - qui permettra la circulation transfrontalière de véhicules dépassant les seuils actuellement autorisés, c'est à dire de méga camions pouvant mesurer jusqu’à 25 mètres et peser 60 tonnes et même au delà.
La Commission a récemment organisé une consultation publique (close le 27 février) pour préparer la révision de cette Directive. Dans le cadre de cette procédure, de nombreuses questions relatives au trafic transfrontalier de véhicules dépassant les dimensions maximales autorisées ont notamment été posées aux parties prenantes. Cette consultation a fortement mobilisé l…

Un nouvel élan pour l'Eurorégion Alpes-Méditerranée

Les représentants des régions Rhône-Alpes, Piémont, Ligurie, Vallée d'Aoste et Provence Alpes-Côte d'Azur se sont retrouvés cette semaine à Lyon, à l’occasion de la clôture de la Présidence Rhône-Alpes de l’Eurorégion Alpes Méditerranée. Selon leur communiqué final, les cinq Régions partenaires se sont accordées sur la relance de la coopération au sein de l’Eurorégion.  Les Présidents ont confirmé le renouvellement du Protocole d’entente pour la période 2012-2014.
Les groupes de travail existants continueront à travailler pour la lutte contre le changement climatique, la mise en place d'actions d'innovation et de développement économique et de coopérations dans les domaines des transports, de la mobilité transfrontalière, de l'éducation (formation et accès à l’emploi), du tourisme et de la culture.
Jean Jack Queyranne, qui a indiqué par ailleurs que le candidat qu'il supporte pour les élections présidentielles, François Hollande, fera le 3 mars à Dijon des proposit…

Parlement Européen : Sylvie Guillaume élue Vice présidente du groupe Socialistes & Démocrates

Suite à l'élection de Martin Schulz à la présidence du Parlement européen le mardi 17 janvier dernier, le groupe Socialistes et Démocrates au Parlement européen a élu un nouveau président et a renouvelé son bureau, composé de 9 vice président-e-s. Parmi eux, l'euro-députée lyonnaise Sylvie Guillaume, candidate au nom de la Délégation socialiste française, a été élue vice-présidente du groupe Socialiste et Démocrates. A l'issue d'une première réunion du bureau du groupe le 25 janvier 2012, les délégations ont été réparties et Sylvie Guillaume sera donc en charge de l'Europe des Citoyens (suivi des travaux des commissions parlementaires Libertés civiles, justice, Affaires intérieures ; Affaires constitutionnelles ; Affaires juridiques ; et Pétitions). Par ailleurs, elle a proposé à ses collègues de se charger d'une mission supplémentaire autour de la mobilisation de la jeunesse sur les enjeux européens, ce qu'ils ont accepté. "Les défis sont nombreux sur le…

Actuellement sur LYFtvNews :