Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2011

Transparency International : "La corruption renforce la crise"

Selon le rapport annuel de Transparency International publié le jeudi 1er décembre, la corruption renforcerait la crise de la dette en Europe. Le rapport insiste sur les mauvaises conditions de la Grèce et de l'Italie. Selon cette Organisation Non Gouvernementale (ONG) contre la corruption, les difficultés économiques que traverse la zone euro sont "en partie liées à l'incapacité des pouvoirs publics à combattre la corruption et l'évasion fiscale qui comptent parmi les causes principales de la crise". Sur 182 pays que Transparency International a classés, l'Italie se place à la 69e place et la Grèce à la 80e. La crise européenne "reflète une faible gestion financière, un manque de transparence ainsi qu'une mauvaise utilisation des fonds publics", a évalué Robin Hodess, directrice de recherche au sein de Transparency International. 


Une meilleure gouvernance est donc vivement recommandée par l'ONG pour éviter les abus. Le rapport de Transparenc…

Les eurodéputés sceptiques sur le "capitaine" Sarkozy...

"Nicolas Sarkozy aime se donner des allures de grand capitaine, mais au niveau de l'Europe et face à Angela Merkel, il fait plutôt figure de junior"... La formule est assassine, elle est signée Pierre Moscovici, mais elle traduit bien le scepticisme avec lequel la classe politique et les élus d'opposition ont accueilli la nouvelle annonce, le 27 octobre, du "sauvetage de la zone Euro"...
Paradoxalement, le Président français a du manger son chapeau : lui qui n'avait pas craint de faire annuler, par ses déclarations sur le Tibet, le sommet Chine/Europe organisé durant sa présidence française de l'Union en 2008 (lire ici), n'a pas hésité à faire appel... au  gouvernement chinois pour renflouer le Fonds Européen de Stabilité Financière ! Pour la délégation des eurodéputés socialistes français, le Conseil européen n'a fait qu'"entériner" la dégradation de l’Europe. Dans son intervention, Catherine Trautmann a exprimé les motifs de so…

Aide alimentaire, les socialistes indignés par l'Europe...

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sont-ils plus préoccupés par le sauvetage des banques que par celui du programme européen d'aide alimentaire ? C'est en tous cas la question que posent les députés de la gauche européenne, indignés par les dernières décisions concernant le Plan Européen d'Aide Alimentaire (PEAD). 
Le Conseil des ministres européens de l’Agriculture et de la Pêche a une nouvelle fois échoué, le 20 octobre 2011, à trouver un accord pour maintenir le programme d’aide alimentaire aux plus démunis. La délégation socialiste française a appelé solennellement les pays qui constituent la minorité de blocage à ne pas mettre fin à ce programme européen hautement symbolique en prétextant du principe de subsidiarité.
Au nom de l’ensemble de la délégation socialiste, Catherine Trautmann rappelle que "derrière ce programme, fondamental pour des millions d’européens, se joue la perception de l’Union européenne par les citoyens : ces 500 millions d’euros font annuellem…

Cellules souches : la justice européenne "exporte" les chercheurs...

Cellules souches : une décision de la Cour de justice de l'Union européenne déchaîne les oppositions : Hier, la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) a rendu une décision interdisant le brevetage des recherches sur ces cellules souches humaines, au motif qu’un ovule, dès qu’il est fécondé, doit être considéré comme un embryon humain en développement.  Bien que les organisations catholiques aient salué la décision, une partie des experts scientifiques craint qu’elle ne chasse les chercheurs vers des pays qui acceptent ces recherches (États-Unis, Chine…).  La Commission a annoncé qu’elle examinerait la décision afin de savoir si l'interdiction concerne expressément la recherche sur les cellules souches humaines, ou sur la commercialisation des résultats.La recherche et l’exploitation des cellules souches sont présentées par de nombreux experts scientifiques comme une panacée possible à de nombreux maux (maladie de Parkinson et autres maladies génétiques). Les cellules so…

Barroso défend une taxe européenne sur les transactions financières à 55M€

L'idée fait (très lentement) son chemin mais elle vient d'être défendue, le mercredi 28 septembre 2011, par José Manuel Barroso devant les eurodéputés : la Commission européenne propose aujourd'hui une taxe sur les transactions financières. Le projet d'instituer une taxe sur les transactions financières - plus connue sous le nom de taxe Tobin - pourrait voir le jour bientôt en Europe. Le Président de la Commission européenne, dans son discours de politique générale, a indiqué que cette taxe, qui porterait sur 85% des transactions financières de l'Union Européenne (UE), pourrait rapporter 55 milliards par an !  Mais si la France et l'Allemagne poussent officiellement ce projet, il faudra peut être attendre... 2014 pour sa mise en place, une "poussière" à l'échelle du temps des institutions européennes ! De fortes oppositions se sont fait jour, en particulier en Angleterre, qui rechigne à voir freiner les activités de sa place financière, la "Cit…

C.Trautmann et V. Bostinaru, jugent les déclarations de Claude Guéant "inacceptables"

Le député européen roumain Victor Bostinaru, membre du Parti Social Démocrate, vient de réagir avec vigueur aux propos du Ministre de l'Intérieur Français Claude Guéant, mettant en cause la délinquance des mineurs roumains. Dans un communiqué rédigé en commun avec la député et ancienne ministre française Catherine Trautmann (photo), il fustige "une politique détournée de Paris et Bucarest qui sape le partenariat franco-roumain" : "La conduite et les déclarations du Ministre français de l'Intérieur, Claude Guéant, ne sont ni sérieuses, ni acceptables. D'autant plus qu'elles ne font que s'ajouter à une suite d'autres déclarations semblables, qu'elles concernent les Rroms ou encore récemment, les Comoriens de Marseille. En l'occurrence, de telles déclarations n'ont rien en commun avec les valeurs européennes, avec le droit en vigueur en ce qui concerne les mineurs, ou avec l'héritage tout à fait particulier des relations franco-roumai…

Crise économique : LeMonde.fr propose un "tour d'Europe des plans de rigueur"

En cette année préélectorale, la France est un des derniers pays européens à s'engager sur la voie de l'austérité... Le quotidien Le Monde propose cette semaine un tour d'horizon des politiques annoncées chez nos voisins européens, ces derniers mois, qui donne une idée du vent de rigueur qui souffle sur le continent et de ce qui attend, peut-être, la France en 2012.

L'Espagne, la Grèce et le Portugal sont les pays qui semblent le plus en difficulté mais aussi ceux chez qui les mesures les plus drastiques ont été adoptées. En Espagne, les économies devraient atteindre 70 milliards d'Euros, soit 6,4 % du PIB sur trois ans. "Le traitement de choc comprend une réduction de l'investissement public, une baisse des salaires des fonctionnaires de 5 % en 2010 et leur gel en 2011. La plupart des retraités devront faire face au gel de leur pension l'an prochain", note le quotidien français. L'Espagne, gérée par un gouvernement socialiste, a adopté la réfo…

Les colonies de vacances menacées par l'Europe ?

Lu sur le site Europe Midi du Mouvement Européen : "la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) remet en cause le statut des monos", les moniteurs des colonies de vacances à la française.
La CJUE se base sur le droit du travail et estime en effet que le contrat des moniteurs de vacances n’est pas conforme car il ne prévoit pas de "période minimale de repos journalier" ni de temps de repos compensateur.  Europe Midi rappelle que depuis une loi de 2006, les animateurs signent un « contrat d’engagement éducatif » qui limite leur activité à 80 jours par an mais ne prévoit pas d’obligation de temps de repos journalier. Le Conseil d’État tranchera sur la question cet automne. Il pourrait rendre obligatoire un temps de repos journalier de onze heures pour les animateurs afin de se mettre en conformité avec le droit européen.  Cette mesure obligerait les acteurs du secteur de l’accueil collectif de mineurs à engager plus de moniteurs pour organiser des roulements, ce q…

Arménie : Gérard Collomb signe un nouvel accord cadre avec Erevan

Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Grand Lyon vient d'effectuer un déplacement à Erevan avec une délégation lyonnaise. Au cours de ce voyage dans la capitale de l’Arménie, du  16 au 19 juillet 2011, il a rencontré les plus hautes autorités du pays et de la Ville d’Erevan, avec lesquelles il a eu des entretiens denses. Il s’est par exemple entretenu avec le Président de la République, M. Serge Sargsian, avec qui il a évoqué l’amitié entre les peuples arméniens et   français, la situation géopolitique arménienne, le conflit du Haut Karabakh et la relation avec la Turquie. A l’instar des autres entretiens que Gérard Collomb a échangés avec le Président de l’Assemblée Nationale, le Ministre des Affaires Etrangères ou l’Ambassadeur de France en Arménie, leur discussion a également porté sur la coopération entre la France et l’Arménie, et plus particulièrement sur celle de Lyon et d’Erevan. "Je crois beaucoup à l’action coordonnée des états et des collectivités…

OGM : "59% des européens en ingèrent à leur insu"

Le Parlement Européen débat ce mardi sur les critères dont un Etat pourrait se targuer pour restreindre les cultures OGM sur son territoire."La plus belle avancée du rapport qui sera débattu est la prise en compte des critères environnementaux ou socio- économiques sur la question des OGM" déclare Marc Tarabella. Cependant, l’Eurodéputé en charge de la protection du consommateur reste inquiet "59% des européens trouvent les OGM dangereux mais en ingèrent à leur insu au quotidien." La Commission Européenne avait déjà dressé une liste de critères. Mais celle-ci ne proposait que l’éthique et la moralité publique, arguments qui, en cas de contestation de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), auraient fondu comme neige au soleil. Après le vote du rapport qui fera l’objet du débat de cette semaine, un pays pourra justifier l'interdiction d'une semence en invoquant des choix liés à l'aménagement de son territoire, l'affectation des sols, le respect d…

"Voyager en Europe", un guide de la Prévention Routière

L’été pointe le bout de son nez et les projets de vacances occupent toutes les conversations. C’est le moment pour les futurs routards de consulter la rubrique "Voyager en Europe" sur le site internet de la Prévention Routière  : 17 fiches pour 17 pays avec les règles et pratiques de conduite, la signalisation routière, les spécificités, informations et adresses à connaître ainsi qu’un lexique des termes utiles traduits dans la langue du pays2 ! Plutôt pratique en cas de panne ou lorsque l’on cherche son chemin…
Un code de la route pour chaque pays !
Si les pays de l’Union Européenne tendent vers une harmonisation en matière de sécurité routière, en atteste le projet de permis de conduire européen, chaque État membre dispose de son propre Code de la route.
Il existe par exemple de grandes disparités au niveau des limitations de vitesse ou du taux légal d’alcool au volant : le Royaume-Uni a fixé le seuil légal d’alcool dans le sang à 0,8g/l alors que la République Tchèque ou la…

Roms : la Commission européenne fixe un cadre d'intégration

La Commission européenne a présenté le 5 avril 2011 un cadre européen visant à améliorer l’intégration économique et sociale des Roms. Elle demande aux pays membres de s’engager dans des stratégies nationales d’intégration qu’ils devront présenter à la Commission avant la fin de l’année 2011.
Constat est fait que les conditions de vie de ces populations (entre 10 et 12 millions de personnes) n’ont pratiquement pas évolué au cours des dernières années et qu’elles se trouvent toujours dans des conditions socio-économiques nettement inférieures à celles de la population générale.  Ainsi 42% seulement des enfants roms terminent l’enseignement primaire (97,5% en moyenne des enfants dans l’UE). Leur taux d’emploi, l’accès à la santé (espérance de vie inférieure de 10 ans à la moyenne européenne) et l’accès au logement et services de base (eau courante, électricité) sont de même largement sous les moyennes européennes.

Ce sont donc dans ces secteurs que la Commission européenne fixe des obje…

Roms : encore une élue UMP... "décomplexée" !

Polémique sur le blog du très "européiste" Alain Malégarie  que nous suivons avec attention. Suite au commentaire "décomplexé" d'une élue UMP, Catherine Bolze(première adjointe au Maire de la Troncheet candidate lors des dernières élections régionales sur le département de l'Isère), Monsieur Malégarie, lui-même membre de l'UMP et numéro quatre sur la liste de Françoise Grossetête aux dernières élections européennes répond de manière très circonstanciée :  "Madame la 1ère adjointe à la Mairie de la Tronche près de Grenoble),
J’ai hésité à publier votre commentaire concernant mon post sur le Pacte de compétitivité. Le plus souvent, je publie les billets de mes internautes, mais concernant le vôtre, je souhaite commenter… vos commentaires, compte tenu de certains de vos propos sur les ROMS, notamment, que je ne puis, en tant qu’Européen convaincu, cautionner. Mais un blog est aussi un lieu d’échanges et de débats, et vous avez le droit d’être publiée, …

L'Allemagne a augmenté ses impôts à la consommation quand la France les baissait

En France et en Allemagne, les politiques s'étripent régulièrement sur les "performances", réelles ou supposées, de l'un ou l'autre pays. Le Président de la République,Nicolas Sarkozy, prend souvent exemple sur l'Allemagne pour justifier l'une ou l'autre de ses réformes, la dernière en date étant celle de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISS). Mais qu'en est-t-il dans la réalité ? L'étude que vient de rendre publique la Cour des comptes donne des éléments de comparaison ; nous reproduisons ici une partie de ses conclusions  Après une analyse comparative des taux d'imposition du capital et du travail, la cour estime que, "proches lorsqu'on les compare au reste de l'Union européenne, France et Allemagne n'en présentent  pas moins des différences marquées" : les structures économiques, les moteurs de la croissance, la situation respective de leurs finances publiques, l'écart qui les sépare en termes de taxat…

Egypte, Tunisie... le Parlement européen demande le gel des fonds détournés

Lors de la dernière session plénière du Parlement européen à Strasbourg (14-17 février), la situation en Egypte a bien sûr fait l'objet de l'attention des députés : ils ont adopté une résolution appelant l'UE à "repenser sa stratégie dans la région en vue de mieux accompagner la transition démocratique et ont demandé un gel des avoirs de tous les dirigeants égyptiens responsables du détournement des fonds publics du pays".
L'Assemblée s'est également prononcée en faveur d'une augmentation, à hauteur d'1 milliard d'euros, du plafond des prêts de la Banque européenne d'investissement pour les infrastructures et les PME en Tunisie et en Egypte.
Les députés se sont ensuite penchés sur la question de l'immigration en Europe de personnes en provenance de Tunisie et de Libye. L'Union européenne - et particulièrement le Parlement européen - sont en effet, depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, compétents pour légiférer en…

Vincent Peillon demande la création d'une "banque de la Méditerranée"

Le Parlement européen vient de se prononcer en faveur d'une utilisation accrue des prêts de la BEI (Banque Européenne d'Investissement) en soutien aux mouvements de démocratisation au Sud de la Méditerranée... Pour sa part, l'euro-député Vincent Peillon (élu de la région Sud Est de la France) appelle à la création d'une nouvelle institution financière, équivalente à la BERD, pour la région. A l'initiative des parlementaires socialistes, le Parlement européen a approuvé l'octroi d'une enveloppe additionnelle de 1 milliard d'euros de prêts à destination de cette région. "C'est un premier pas encourageant, souligne Vincent Peillon, rapporteur en commission des Affaites étrangères sur ce dossier et responsable du suivi de l'Union Pour la Méditerranée. Cet argent doit aller prioritairement à des projets aux effets visibles et rapides sur les conditions de vie des populations ; dans cette optique, le soutien au micro-crédit doit être un axe d'…

Actuellement sur LYFtvNews :