Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé obama

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

Azouz Begag inspiré par Barack Obama

Barack Obama a inspiré Azouz Begag. D'après France-Amérique, "la plus grande publication en langue française éditée aux Etats Unis", (*) cette information n'est pas à prendre au second degré. Le journal rappelle qu'après un exil sur les bancs de UCLA, Azouz Begag s'est porté candidat en tant que tête de liste du MoDem aux prochaines élections européennes. Mais comme rien n'est jamais simple au MoDem, l'écrivain-sociologue lyonnais, auteur du "gone du Chaaba" devrait en fait s'effacer derrière Jean Luc Bennahmias  (ex-Vert, cofondateur du MoDem). Citant les représentants du MoDem à Lyon,  France-Amérique rappelle qu'Azouz Begag a obtenu l'un des meilleurs résultats du MoDem lors des dernières élections législatives, avec près de 16% des voix. Un long entretien dans lequel il revient sur l'impact que peut avoir en France la victoire d'Obama.
Azouz Begag, ancien ministre délégué de la Promotion et de l'égalité des chances…

Les prisonniers de Guantanamo "protégés" contre les mauvais traitements !

L'accession au pouvoir de Barack Obama remet à l'ordre du jour la question de la fermeture du camp de Guantanamo.
L'Union européenne a prévu d'envoyer une mission dans les prochains jours aux USA "pour connaître le sort qu'entend réserver le président élu aux détenus de Guantanamo".

Le nouveau président a en effet confirmé la fermeture du camp, mais sans fixer de date précise. De leur côté, les Etats membres de l'Union Européenne sont partagés. L'Allemagne et la France se sont déjà déclarées prêtes à accueillir leurs prisonniers. Mais d'autres pays estiment que le retour des détenus "fait craindre de mauvais traitements" dans certains de leurs pays d'origine.

Le camp de Guantánamo se trouve sur la base navale de la baie de Guantánamo dans le sud-est de Cuba. Ce centre de détention militaire de haute sécurité détient des personnes qualifiées de « combattants irréguliers », capturées par l'armée américaine dans les différentes op…