Affichage des articles dont le libellé est lyon 2013. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est lyon 2013. Afficher tous les articles

Lyon 2013 reçoit le soutien des "villes patrimoniales"

lundi 1 septembre 2008

L' OVPM (Organisation des villes du patrimoine mondial) regroupe 215 villes ayant sur leur territoire un site inscrit par l'UNESCO.

L' organisation, dont le siège international est à Québec, gère une banque de données sur les villes du patrimoine mondial, organise la formation des fonctionnaires dans le domaine du patrimoine urbain et aide aussi les villes membres à réunir des fonds pour la valorisation et la rénovation de leurs quartiers historiques.
Dans sa lettre au Maire de Lyon du 5 juillet 2008, Harry Brinkman, Maire de Beemster (Pays-Bas) et Vice-Président de l’OVPM, indique : "La Ville de Lyon fait partie des membres actifs de notre organisation mondiale, ce qui lui a valu d’intégrer en 2005 le Conseil d’administration en tant que Vice-président. […] Au nom de nos collaborations passées et à venir, l’OVPM se propose d’accompagner votre projet « Lyon 2013, terre de confluences » qui s’inscrit naturellement dans une lecture patrimoniale du territoire de la métropole lyonnaise et s’ouvre au monde."
Un soutien supplémentaire dans une compétition difficile pour laquelle Lyon fait figure d' outsider. Le jury international est attendu dans la ville le 4 septembre . Il devrait rendre son verdict fin décembre, après avoir rendu visite aux trois autres villes candidates, Marseille, Toulouse et Bordeaux.


utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Lyon 2013 reçoit le soutien des "villes patrimoniales"

Lyon 2013 : le jury sera t' il surpris par les Bopanos ?

mercredi 27 août 2008

Le jury européen chargé de désigner la capitale de la culture pour 2013 est attendu "fébrilement" le 4 septembre à Lyon.
Un jury qui pourrait être "surpris" par la nouvelle forme des panneaux de signalisation routière, transformés pour l’occasion en véritables œuvres d’art.
En utilisant les matières et les codes couleurs des vrais panneaux de signalisation, les artistes ont ainsi créé 100 panneaux inédits installés dans l’espace public dès le 28 août 2008.
Imaginé et piloté par Kanardo/Unchi, en collaboration avec la galerie à ciel ouvert, "Panos Fake Streetsigns" est un projet artistique collectif, réunissant 52 artistes Européens et internationaux mobilisés autour de la candidature de Lyon au titre de capitale européenne de la culture 2013.


Ce projet populaire est accessible en permanence ; il envisage la ville comme un terrain de jeu, s’amusant à tromper la vigilance des passants. Pas de plan, ni de cartographie pour cette exposition urbaine qui demande de garder les yeux ouverts et se laisser surprendre au détour des rues de Lyon, Villeurbanne et Vaulx-en-Velin.

Les artistes/collectifs participants :
123 Klan (France / Canada) - Alice / Asterialand (Hong Kong) - Amandine Urruty (France) - Andrew Pommier (Canada) - Benjamin Güedel (Suisse) - Bfree (Pays-Bas) - Bshit (France) - Boris Hoppek (Espagne) - CartOne (France) - Cody Hudson (USA) – Delarocca (France) - Delphine Durand (France) - Devilrobots (Japon) - DGPH (Argentine) - Dust La Rock (USA) - Easy Hey (France) – Eboy (Allemagne) - Elroy (France) - Emil Kozak (Espagne) - Filter017 (Taïwan) - Grotesk (USA / Suisse) - Havec (France) - Hellofreaks (France) - ILK (France) - Jeremyville (Australie) - Kanardo (France) - Kid Acne (UK) - Koa (France) - Kozyndan (USA) - Mademoiselle Bulle (France) - Martin Krusche (Allemagne) - Mauro Gatti (Italie) - Meomi (Canada) - Mike Perry (USA) - Mothi (France) - Naoshii (Japon) - Nelio (France) - Phunk Studio (Singapour) - Scott Barry (USA) - Shin Tanaka (Japon) - Skooly DK (France) - Skwak (France) - Stereotype (France) - Steve Harrington (USA) - Superdeux (France) - The London Police (Pays-Bas) - Tim Fishlock (UK) - Tim Tsui (Hong-Kong) - okidoki (Italie / USA) - Tsuyatsuya Kurosawa (Japon) - You are Beautiful (USA) - Yuck (France).


utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Lyon 2013 : le jury sera t' il surpris par les Bopanos ?

Lyon 2013 : les soutiens affluent du monde entier !

jeudi 14 août 2008

La plus grande agglomération d’Italie, Milan, qui partage avec Lyon beaucoup d' ambition dans le textile, a décidé de soutenir le projet Lyon 2013.

Dans sa lettre à Gérard COLLOMB, la Maire de Milan, Letizia MORATTI, indique : "Nous soutenons avec conviction la candidature que vous avez proposée et nous partageons le projet de mise en valeur de la culture comme élément de transformation, de compréhension, de progrès dans le monde contemporain et, en particulier, dans les grandes villes européennes. Je souhaite le meilleur succès à votre candidature et je vous assure de l’intérêt de Milan à entreprendre une collaboration articulée avec Lyon dans le domaine culturel"...
Dans le même temps, une campagne initiée auprès des jeunes supporters lyonnais dans le monde permet de "diffuser" la candidature. Sur le site Lyon/Kosice (la partenaire slovaque) 2013, on peut retrouver toutes les photos de ces jeunes enthousiastes !



utiliser comme Page de Démarrage

Lire la suite - Lyon 2013 : les soutiens affluent du monde entier !

En 2013, la capitale sera Bordeaux, Toulouse, Marseille ou Lyon

lundi 7 juillet 2008

Le suspense devient insoutenable pour les villes candidates au titre de capitale culturelle européenne pour 2013.
Il est vrai que l' enjeu est important ; tous ont en tête l' expérience réussie de Lille qui a changé son image et développé son capital touristique après avoir obtenu ce label en 2004. Actuellement, c' est Liverpool qui détient le titre.

Comme dans les meilleurs sprints du Tour de France les candidats qui aperçoivent la ligne d' arrivée, sont désireux de montrer leur force mais évitent de dévoiler trop rapidement leur stratégie et leurs projets de peur d' être copiés.

Toulouse veut investir
Le député-maire de Toulouse Pier­re Cohen, qui a reçu le soutien de l’ex-ministre Jack Lang (créateur avec Melina Mercouri du label de capitale culturelle) propose de nombreux investissements : une navette fluviale, un téléphérique... au total plus de 240 mil­lions d’euros financés par la ville, un budget abondé par la Région, les entreprises partenaires et bien sûr l' Europe elle-même si le label est obtenu.


Le projet propose huit nouvelles infrastructures culturelles. "Dans l’hypothèse où, en décembre, le jury choisirait Toulouse, la ville changerait de visage", a déclaré Pierre Cohen, qui promet pêle-mêle un réa­ménagement piéton, une Cité de la danse, une galerie d’exposition, des résidences d’artistes et des industries créatives, un théâ­tre de verdure, un jardin de culture, un quartier des sciences ou encore la transformation de l' ex-prison Saint-Michel en Cité de la recherche et de la création artistique. Sans oublier un parc des sports et de la culture ou une Cité de la musique.




Marseille est en quête de sens et d' épaisseur
A Marseille, selon le site internet de la candidature officielle lui-même, "la candidature est encore perçue comme trop institutionnelle". La ville met le paquet sur "un espace web foisonnant où des journalistes, des acteurs culturels, des associations, des artistes, des habitants trouvent ou contribuent à donner du sens et de l’épaisseur au processus de candidature" .
La ville a confié à Radio Grenouille, la radio culturelle marseillaise, le soin de mobiliser les habitants en se déplaçant de ses ondes vers la blogosphère.
Marseille propose aussi des investissements qui seront inaugurés entre 2011 et 2013, que la ville soit désignée ou non capitale culturelle de l' Europe : Le fonds régional d'art contemporain à la Joliette, le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), le Centre régional de la Méditerranée (CRM), l'Espace Nadar, implanté en haut de la Canebière et dédié à la photo, ou encore le Mémorial de la Marseillaise.



Bordeaux veut changer son image
A Bordeaux, Alain Juppé, qui a gagné la mairie mais perdu la communauté urbaine aux dernières élections, se mobilise personellement sur un projet qui pourrait lui permettre de rebondir. Mais il le dit lui-même, "si elle veut devenir une capitale européenne, Bordeaux doit gagner en population, en emploi et activités, continuer à se développer et à s’urbaniser"
D' ici 2013 et au delà, Bordeaux va changer : le maire, qui a des projets pour vingt ans, voudrait "faire le lien entre histoire et modernité". Il estime qu' aujourd' hui Bordeaux souffre dans son image, encore trop marquée par le vin, l’architecture et l’histoire. "Ce sont des atouts merveilleux qu’il faut utiliser à fond, mais Bordeaux, c’est aussi une ville du XXI° siècle, une ville dans laquelle la recherche et l’innovation sont très présentes" s' enflamme l' ex premier ministre, qui voudrait "que 2013 soit cette marche qui nous permette de passer de statut de grande ville française de province à celui de métropole européenne à part entière".

A Lyon, on y croit !
Jérôme Delornas, le directeur artistique de la candidature lyonnaise a dévoilé les grandes lignes de son dossier qui sera présenté officiellement le 4 septembre lors de la visite de la commission.
Trois thèmes principaux sur lesquels Gérard Collomb a déjà communiqué dans ses "tchats" sur internet : "l'urbanité, les nouveaux langages artistiques et l'hospitalité ".


Car au contraire de Toulouse ou Bordeaux Lyon dispose d' un ensemble d' établissements et de structures culturelles établies. La ville n' envisage donc pas de grands investissements en relation avec la candidature, mais elle propose de "bouleverser les temps dans la ville".


La candidature serait festive et mettrait en valeur les qualités "historiques" de la cité : des événements autour du goût et de la gastronomie, du "vivre ensemble", de la modernité (nouvelles images, nouveaux sons...)
Des événements forts
D' après le quotidien 20 minutes, qui a eu accès à la présentation des grandes lignes du projet, "les transports en commun et les marchés devraient être animés. Treize événements forts seraient créés pour l' occasion, comme un festival dédié au graff , les premières éditions de la Fête des fleuves et du Festival international de cinéma, promis par le maire lors de sa campagne municipale verraient le jour".
Un projet appuyé, selon la stratégie du réseau, par de nombreuses villes "proches" de Lyon, des villes françaises à consonnance européenne, Valence ou Vienne, mais aussi par exemple Genève avec laquelle Lyon établit des relations de plus en plus fortes.









utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - En 2013, la capitale sera Bordeaux, Toulouse, Marseille ou Lyon

Le Grand Lyon "labellisé" Présidence française de l' Europe :

mardi 1 juillet 2008

Au cours de la Présidence française de l’Union européenne plusieurs évènements labellisés auront lieu à Lyon ou dans la région Rhône-Alpes.
Parmi les 300 manifestations, 10 sommets UE / pays tiers et la vingtaine de réunions de ministres prévus en France de juillet à décembre, Lyon accueillera une trentaine de ces rendez-vous !
Des manifestations institutionnelles, économiques et culturelles auront donc lieu dans la ville. avec pour certaines la présence de Chefs d’Etat, de Ministres français et étrangers ainsi que de Commissaires et Députés européens.

La ville a choisi de mettre en valeur quatre thématiques : l’innovation, la R&D et la performance économique, le développement durable, la solidarité et le dialogue entre les peuples et la culture bien sûr puisque Lyon a l' espoir d' être choisie pour le titre de capitale culturelle en 2013.
Le programme annoncé pour le moment comprend :
· Conférence " Orientation - Gérer les transitions" sur la politique communautaire en matière d’orientation scolaire, universitaire ou continue, du 17 au 18 septembre,

· Comité 133 Textile, discussions sur la politique commerciale de l’UE dans le secteur textile et sur l’avenir de l’industrie textile européenne, du 1er au 3 octobre,

· La Conférence Europe INNOVA 2008 sur l’innovation du 22 au 24 octobre 2004,

· Conférence ICT 2008, qui aura pour objectif de définir l’agenda européen de la recherche et de l’innovation en matière de TIC pour la prochaine décennie du 25 au 27 novembre.
· Conférence des Maires EUROCITIES-PFUE sur le changement climatique et le développement urbain intégré le 27 octobre,

· Evènements adossés à Pollutec : Colloque sur la compétitivité des éco-industries européennes & Symposium franco-japonais du 2 au 4 décembre,

· Colloque sur l’Europe de la recherche pour la mobilité durable, contribution à la démarche et aux objectifs du Grenelle de l’environnement du 8 au 12 décembre,

· Conférence mondiale sur la solidarité numérique le 24 novembre,

· Sommet Union européenne-Chine (sous réserve), fin novembre

· Bal européen le 14 juillet, place des Terreaux

· Défilé européen dans le cadre de la « Biennale de danse », le dimanche 14 septembre

· Deux projets « tandems »* : 2nd Skin (Tandem franco-autrichien) aux Subsistances (11 et 12 octobre) et le projet Hansaflux (tandem France - Estonie) dans le cadre de la Fête des Lumières (8 au 11 décembre)

· Trois expositions : Tissus italiens de la renaissance au Musée des Tissus et des Arts Décoratifs, photographies slovaques et tchèques dans le Cadre de Septembre de la photographie, et dessins italiens du XVIe au XVIIIe siècle au Musée des Beaux-Arts,

· Spectacle « Ici, Là-bas » par la Cie Image Aigüe / Cie Christiane Véricel au Théâtre des Célestins, du 9 au 25 octobre 2008.

· Deux rencontres : le 2ème Forum international des "caravanes francophones" au Théâtre des Asphodèles (1er au 5 octobre) et les 15èmes rencontres du réseau Banlieues d'Europe sur le thème "Altérité, Créativité, Diversité. Transformations urbaines et nouvelles pratiques culturelles des quartiers en Europe" (11 au 13 septembre).

* Les projets tandems sont des projets associant créateurs français et créateurs de chacun des pays de l’UE. Au total, 26 projets tandems seront donc réalisés dans toute la France.


utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Le Grand Lyon "labellisé" Présidence française de l' Europe :

Lyon 2013 : Gérard Collomb "t'chatte" en direct sur Métro

vendredi 27 juin 2008

Le maire de Lyon, Gérard Collomb, multiplie les séances de t'chat en direct par internet.

Cette forme de dialogue direct avec les citoyens semble lui plaire beaucoup puisqu' il était le vendredi 27 juin sur le site du journal Métro afin de parler de la candidature de Lyon capitale européenne de la culture pour 2013.

En attendant, le portail culture de la ville a mis en ligne sur Dailymotion un petit film vantant les mérites de Lyon dans ce secteur. Rappelons que la commission d' attribution du titre convoité se rendra à Lyon le 4 septembre prochain (voir sur LYonenEurope notre compte rendu du dernier "café 2013")






Lyon 2013 capitale Européenne de la culture

Voici les points forts du T'chat De Métro :

Fédérer la ville autour d' un projet

"Le but même de Lyon capitale européenne de la culture c'est bien évidemment de férérer toute une ville autour d'un projet, un peu comme le défilé de la biennale de la danse rassemble l'ensemble des quartiers de l'agglomération et au-delà autour d'un projet artistique"

Tradition et modernité.

"Dans le domaine de l'image par exemple, nous avons à la fois l'institut Lumière et en même temps les nouvelles technologies du jeu vidéo, des arts numériques. Même chose pour ce qui concerne la musique où nous avons à la fois notre opéra, notre orchestre national, mais en même temps les nuits sonores et donc les musiques electroniques. En matière de danse, nous allions aussi une forte tradition de la maison de la danse et en même temps des groupes comme Kafig ou les pokemon..."

Les acteurs culturel de la ville associés au projet :

"On a reçu 200 projets. Tous ont été analysés. Le programme artistique qui sera présenté en septembre devant le jury a été construit a partir de ces projets et des apports des grandes institutions de la ville ainsi que de l'ensemble des acteurs culturels, économiques, sociaux, universitaires, etc..."

L' urbanité, l' image, l' hospitalité

"Parmi les thématiques importantes la question de la construction de la ville, de l'architecture et de l'espace public, la question des images, du patrimoine lumière jusqu'à la création numérique, la question de l'hospitalité : cuisine, accueil et résidences d'artistes, convivialité, construction d'une nouvelle urbanité".

L' intérêt du projet

"Lorsqu'on regarde l'exemple de Lille on s'aperçoit que ce titre leur a donné un grand coup de booster et qu'en particulier sur le plan touristique cela leur a apporté beaucoup. En 2004 Lille a doublé son tourisme et depuis cette ville reste avec une augmentation touristique de 15 à 20%"



utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Lyon 2013 : Gérard Collomb "t'chatte" en direct sur Métro

Lyon Capitale Européenne de la culture en 2013 : les créateurs "phosphorent"

mardi 10 juin 2008

Le temps était à l' orage lundi soir à Lyon. Et pourtant ils étaient nombreux à s' être déplacés, artistes et créateurs, pour participer à une sorte de "Brainstorming" sur Lyon 2013 et la mode.

Animé par la responsable de l' agence de relations publiques Laurence Renaudin, le "plateau" réunissait Alain Boix, Directeur de l' école ESMOD Lyon, Nadège Cézette, créatrice prêt-à-porter féminin, Laurence Imstepf Fuentes, créatrice Suisse de prêt-à-porter féminin, Isabelle Gleize, directrice du Village des créateurs, Alexandrine Herzog, créatrice de linge de maison. Et studieux au fond de la salle, l' adjoint à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon Georges Képénékian, à l' écoute de ce qui pourrait ressortir de cette discussion.
Un jury visitera Lyon le 4 septembre
Car pour Lyon, l' enjeu est de taille mais la situation n' est pas simple. Un jury se déplacera à Lyon le 4 septembre (un jour seulement après la rentrée des classes!) et il s' agira avant cette date, comme le résumait un intervenant "de faire savoir aux lyonnais qu' il se passe quelque chose et de faire comprendre au jury que les lyonnais savent et sont mobilisés".
Mode, création, textiles, couleurs...
L' originalité de la soirée était certainement la multiplicité des accents : allemands, belges, suisses, brésiliens, tous semblaient intéressés pour "brasser des idées". Lyon ville textile, c' est un fait ! Et même si cette activité a considérablement changé au siècle dernier, les créateurs sont toujours là, porteurs de nouvelles techniques, de savoirs faires et d' idées.
De retour de Liverpool, capitale européenne pour 2008, Georges Képénékian a fait noter la difficulté de mobiliser le monde de la culture quatre ans avant un événement !
Marseille, Bordeaux et Toulouse sont dans la course
La décision sera prise fin 2008 : d' ici là, les idées vont continuer à fuser et les soutiens s' accumuler : pour ce titre Lyon est en compétition avec Marseille, Toulouse et Bordeaux, mais la ville continue de recevoir des soutiens de poids (Birmingham, Genève, mais aussi les villes plus proches de Grenoble, chambéry et Saint-Etienne-ville du design-...) . Au cours de la soirée, la surprise est venue de la ville voisine de Vienne : la nouvele adjointe chargée de la culture s' était déplacée pour apporter le soutien de cette ville, célèbre pour son festival de Jazz mais aussi pour son histoire industrielle et textile. (décidément le thème revient souvent !) .
A lire aussi dans LYon-Actualités : Jack Lang soutiendrait Toulouse -


utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Lyon Capitale Européenne de la culture en 2013 : les créateurs "phosphorent"

Les Etats Généraux de l' Europe, à Lyon le 21 juin 2008

vendredi 30 mai 2008

Après une première expérience réussie à Lille en 2007, les organisateurs des Etats Généraux de l’Europe ont choisi Lyon pour accueillir la seconde édition .





La citoyenneté européenne au coeur de l’actualité
La citoyenneté européenne, présentée sous le titre "l’Europe, c’est nous !", sera la thématique de cette "fête" qui se déroulera durant toute la journée du 21 juin. Coïncidant à qelquesjours près avec le début de la présidence française de l’Union (le 1er juillet), cette rencontre réunira "le gratin" des experts, avec un objectif de dialogue où les citoyens, dans un esprit "festif et populaire", pourront dialoguer et donner leur avis sur les enjeux européens.

Une interpellation des "eurodéputés"
Ces Etats Généraux de l’Europe sont organisés par des associations de la société civile, "en toute indépendance, dans une approche pluraliste, en coopération avec les autorités publiques nationales et locales". Pour la soirée de clôture, des députés européens de tous pays et des responsables français seront interpellés par les trois représentants des associations organisatrices (Europanova, le Mouvement européen-France et Notre Europe) pour réagir aux questions posées pendant la journée dans le cadre des ateliers-débats.
La démocratie, les échanges humains et les responsabilités en Europe
Entre temps, la journée sera rythmée par des discussions autour des thèmes de la démocratie en Europe (le droit de vote, la représentativité des citoyens, l’échange des idées par internet…) , des échanges humains en Europe (la mobilité des jeunes, le sport, la santé, la culture, …) et des responsabilités de l’Europe (la mondialisation, le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises, les migrations…)

Une fête ouverte aux enfants
Des activités ludiques seront proposées tout au long de la journée, avec entre autres un spectacle pour enfant et des jeux "européens", un village représentant les 27 pays de l´Union et, pour fêter les 50 ans du Parlement, une "simulation" de cette assemblée qui rassemblera près de 500 jeunes citoyens de 15 à 22 ans, venus de la région mais également d’Italie.
Lyon, une place forte de l' Europe ?
Le choix de Lyon après Lille est symbolique puisque la ville est candidate au titre de capitale européenne de la Culture pour 2013, une place que la métropole du Nord a déjà occupée il y a quelques années. La situation transfrontalière de Lyon, son dynamisme économique et culturel ainsi que les accès faciles à Bruxelles, Turin, Paris ont été jugés "idéals" par les organisateurs. Il ne leur reste plus qu' à faire de cette journée un grand rendez-vous populaire !
L' Italie invité d’honneur.
De nombreux responsables italiens seront présents le 21 juin prochain, emmenés par le Président de la République lui-même, Giorgio Napolitano, mais aussi notamment Mario Monti, ancien Commissaire européen, Tommaso Padoa-Schioppa, Ministres des Finances et Président de Notre Europe, Mercedes Bresso, Président de la Région Piémont…
Seront aussi présents : Jean-Pierre Jouyet, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne, François Chérèque, Secrétaire Général de la CFDT, Elie Barnavi, Historien.
Tout au long de la journée des grands noms de l' Europe interviendront dans les ateliers, comme Michel Barnier, Jacques Barrot, Tommaso Padoa-Schioppa, Elisabeth Guigou, Bronislaw Geremek, Gérard Onesta, Bernard Soulage, Mercedes Bresso, Jean Besson, Didier Jouve, Thierry Philip, et même Jean-Michel Aulas !
Pour la soirée de clôture les invités seront entre autres Daniel Cohn-Bendit, Martine Roure, Alain Lamassoure, Pat Cox, etc.




utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Les Etats Généraux de l' Europe, à Lyon le 21 juin 2008

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-Europe

Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv