Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé lepen

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

LePen président du Parlement Européen ?

Jean Marie Lepen va-t-il présider, ne serait-ce qu'une fois, le parlement de l'Europe ? Celà est très probable si il est élu de nouveau en juin et devient donc, à 81 ans, le doyen d'âge de l'hémicycle. Le sujet alimente en tous cas la polémique du moment, menée par le Parti Socialiste et Daniel Cohn Bendit au nom des Verts.
"Je suis préoccupé par le fait qu'un négationniste de l'Holocauste puisse présider la prochaine session inaugurale" le 14 juillet, au lendemain des élections européennes, a déclaré le président du groupe socialiste Martin Schulz . La solution serait de modifier le règlement interne du Parlement. Pour celà Daniel Cohn-Bendit a indiqué que son groupe avait "toujours été pour changer le règlement, parce que le fait que le doyen préside est ringard".
Selon le député Vert allemand, le parlement pourrait décider de changer pour que ce soit la députée la plus jeune qui ouvre la session, "non pas à cause de Le Pen, mais…