Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé international

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

EurActiv.fr : un professeur de Lyon 3 juge Mario Monti - l'Aide européenne au développement - Mali, l'Europe immobile ?

Le bilan économique de Mario Monti
Jan 15th 201   Professeur émérite à l'université de Lyon 3, Jacques Fayette juge de manière positive l'action du professore, même s'il est encore trop tôt pour évaluer le bienfait des réformes engagées.


Aide au développement : la Commission "doit assumer son rôle politique de rassembleur"
Jan 16th 2013  Selon Jean-Michel Severino, membre du panel d'experts de l'ONU pour définir les objectifs du développement pour l'après-2015, coordonner les différents acteurs européens est difficile, mais nécessaire. Les députés fustigent l'immobilisme des Européens sur le Mali
Jan 15th 2013  La chef de la diplomatie européenne s'est rendue à Strasbourg pour un débat sur la situation au Mali. Symbole de l'impuissance de l'UE dans ce domaine, peu de députés étaient présents. La politique de développement au service de la « puissance d'influence française »
Jan 15th 2013  "L'AFD doit ainsi être pleinement eng…

Arménie : Gérard Collomb signe un nouvel accord cadre avec Erevan

Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon et Président du Grand Lyon vient d'effectuer un déplacement à Erevan avec une délégation lyonnaise. Au cours de ce voyage dans la capitale de l’Arménie, du  16 au 19 juillet 2011, il a rencontré les plus hautes autorités du pays et de la Ville d’Erevan, avec lesquelles il a eu des entretiens denses. Il s’est par exemple entretenu avec le Président de la République, M. Serge Sargsian, avec qui il a évoqué l’amitié entre les peuples arméniens et   français, la situation géopolitique arménienne, le conflit du Haut Karabakh et la relation avec la Turquie. A l’instar des autres entretiens que Gérard Collomb a échangés avec le Président de l’Assemblée Nationale, le Ministre des Affaires Etrangères ou l’Ambassadeur de France en Arménie, leur discussion a également porté sur la coopération entre la France et l’Arménie, et plus particulièrement sur celle de Lyon et d’Erevan. "Je crois beaucoup à l’action coordonnée des états et des collectivités…

Egypte, Tunisie... le Parlement européen demande le gel des fonds détournés

Lors de la dernière session plénière du Parlement européen à Strasbourg (14-17 février), la situation en Egypte a bien sûr fait l'objet de l'attention des députés : ils ont adopté une résolution appelant l'UE à "repenser sa stratégie dans la région en vue de mieux accompagner la transition démocratique et ont demandé un gel des avoirs de tous les dirigeants égyptiens responsables du détournement des fonds publics du pays".
L'Assemblée s'est également prononcée en faveur d'une augmentation, à hauteur d'1 milliard d'euros, du plafond des prêts de la Banque européenne d'investissement pour les infrastructures et les PME en Tunisie et en Egypte.
Les députés se sont ensuite penchés sur la question de l'immigration en Europe de personnes en provenance de Tunisie et de Libye. L'Union européenne - et particulièrement le Parlement européen - sont en effet, depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, compétents pour légiférer en…

Union pour la Méditerranée : le sommet annulé

Prévu initialement le 21 novembre prochain, le second sommet de l'Union pour la Méditerranée vient d'être reporté sine die.
Pour le député européen socialiste Vincent Peillon, qui reste chargé du suivi de l'UpM par la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, il s'agit tout d'abord d'"un échec retentissant pour la diplomatie du Président Sarkozy" qui, mêlant précipitation et inconstance, a réussi "à abimer une bonne idée", mais il s'agit aussi d'un "revers pour l'Europe, incapable de parler d'une seule voix et de mettre les moyens à la hauteur de ses ambitions". Vincent Peillon revient toutefois sur la nécessité de "ne surtout pas baisser les bras face aux difficultés" : "renoncer à la tâche historique de rapprochement des deux rives de la Méditerranée n'est pas une option." "Le repli sur soi serait une faute politique lourde car, si le Sud a besoin de l'Europe, il ne…

Europe Russie, de l'eau dans le gaz pour les diplomates

Quel que soit le résultat des élections européennes, il faudra beaucoup de "doigté" et de diplomatie au nouveau pouvoir sorti des urnes ; tout comme, si le traité de Lisbonne est finalement ratifié, au futur représentant unique de l'Union pour la politique extérieure ! Car si l'Europe, dans son ensemble, est en crise et rencontre beaucoup de difficultés à s'organiser en respectant les intérêts souvent contradictoires des 27, c'est surtout sur la politique extérieure et la clarification de ses relations avec ses voisins qu'elle est attendue. Il est commun de rappeler que la principale réussite de l'Union est depuis sa naissance, "la préservation des conflits". Pas de guerres entre les pays membres c'est vrai, mais personne ne pourrait considérer comme une réussite que l'entrée des ex pays de l'Est provoque des conflits armés aux frontières de l'Europe ! Si les dossiers de politique extérieure de l'Europe, du Moyen Orient a…

Des tensions entre Israël et l'Europe

La Commission politique de l’Assemblée parlementaire d’EuroMed (APEM) s’est conclue, dimanche 15 mars, par la démission de son vice-président, l’Israélien Majali Whbee. Celui-ci aurait annoncé son intention de recommander à la Knesset (le parlement israélien) de suspendre sa participation à cette instance. En cause, "l’adoption d’un texte de résolution concernant les manquements au droit international et humanitaire observés durant l'invasion de la Bande de Gaza". Pour sa part, Javier Solana, Haut Représentant pour la PESC, aurait prévenu, après une rencontre avec le ministre palestinien des affaires étrangères, que si le prochain gouvernement israélien ne soutenait pas la solution à deux Etats, l’UE se comporterait «très différemment» vis-à-vis de l’Etat hébreu. Un réchauffement des relations avec la Russie Les 16 et 17 mars, le Conseil a abordé le thème des relations extérieures de l'Europe. On a noté un certain réchauffement des relations avec la Russie avec la m…

Hillary Clinton visite le Parlement Européen

"C'est la première visite à l'institution d'un responsable américain de ce niveau depuis Ronald Reagan en 1985", note la revue France-Amériques. Hillary Clinton, la secrétaire d'Etat américaine pour les affaires étrangères a en effet passé plus d'une heure à Bruxelles pour dialoguer avec des jeunes de la politique américaine.
Le président du parlement Hans-Gert Pöttering a jugé "merveilleux" d'avoir à ses côtés Hillary Clinton en notant que cette visite donnait l' occasion de restaurer l'influence des Etats Unis en Europe où la nouvelle administration américaine est particulièrement bien perçue. Pour Hillary Clinton,qui devait rencontrer dans l'après midi son homologue russe, "L'Europe et les Etats-Unis sont unis par une vision partagée du type d'avenir auquel nous voulons parvenir". Avec les jeunes, elle n'a pas éludé "les questions qui fâchent" comme l'attitude des Etats Unis face à la mena…

Les Suisses disent "Oui" à La Bulgarie et la Roumanie

En dépit des mauvaises  perspectives économiques et des sondages défavorables, les suisses ont renouvellé et même étendu, par un référendum le 8 février 2009, les accords bilatéraux avec les pays de l'Union Européenne. Les citoyens Suisses ont donc massivement approuvé  la reconduction et l’extension à la Bulgarie et à la Roumanie des accords bilatéraux signés en 1999 avec l’Union européenne. Le "oui" l’a emporté par 59,6 % des voix et dans 22 des 26 cantons.  Nos voisins helvétiques n'ont donc pas répondu aux sirènes de l'extrême droite qui a centré la campagne sur le rejet des Roms et des tziganes, symbolisée sur leur affiche par une image de moutons blancs qui éjectaient un mouton noir de leur prairie. . Mais l'UDC, "parti du centre (sic)"  ne désespère pas faire organiser un nouveau référendum : il faudra pour celà qu'il réunisse de nouveau 50000 signatures.  Seuls les trois cantons de langue allemande ont voté majoritairement contre, tout c…