Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé euroméditerranée

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

Vincent Peillon demande la création d'une "banque de la Méditerranée"

Le Parlement européen vient de se prononcer en faveur d'une utilisation accrue des prêts de la BEI (Banque Européenne d'Investissement) en soutien aux mouvements de démocratisation au Sud de la Méditerranée... Pour sa part, l'euro-député Vincent Peillon (élu de la région Sud Est de la France) appelle à la création d'une nouvelle institution financière, équivalente à la BERD, pour la région.
A l'initiative des parlementaires socialistes, le Parlement européen a approuvé l'octroi d'une enveloppe additionnelle de 1 milliard d'euros de prêts à destination de cette région. "C'est un premier pas encourageant, souligne Vincent Peillon, rapporteur en commission des Affaites étrangères sur ce dossier et responsable du suivi de l'Union Pour la Méditerranée. Cet argent doit aller prioritairement à des projets aux effets visibles et rapides sur les conditions de vie des populations ; dans cette optique, le soutien au micro-crédit doit être un axe d'…

Euro-Méditerranée : l'université Lyon 2 organise un colloque à Rabat

L' Université Lyon 2 est décidément très "internationale". Après avoir mis en place un centre de formation à Dubai (voir article de LYon-Politique.fr), c'est à Rabat au Maroc qu'elle organisera un Colloque les 17 et 18 octobre prochains, sur le thème : "Les pays de l’Est et du Sud de la Méditerranée peuvent-ils devenir des foyers de développement rapide ?"

À l’image de certains pays d’Asie et d’Amérique latine peut-on espérer que la zone Est et Sud de la Méditerranée puisse devenir dans un proche avenir une zone de développement, une zone ouverte et dynamique, attractive pour les investissements internationaux ?

Après l’échec du processus de Barcelone, les difficultés du programme MEDA*et au moment où se met en place le projet d’Union pour la Méditerranée, chacun mesurera l’importance de cette question. Le colloque qui se tiendra à Rabat les 17 et 18 octobre 2008 sur le thème : « Ouverture et émergence en Méditerranée » a précisément pour objectif d’analy…

Euroméditerranée : Euronews diffusera en langue arabe dès le 12 juillet !

La chaîne de télévision Euronews, qui a son siège à Ecully envisage depuis longtemps de se rapprocher de Lyon, en s' installant dans le quartier de la Confluence ou à Vaise. En attendant, elle commencera sa diffusion en langue arabe dès le 12 juillet 2008.
A l'instar de la BBC, de la Deutsche Welle et de France 24, la chaîne européenne d'information émettra ses programmes en langue arabe 24h/24. Dix-sept journalistes arabophones ont été recrutés pour les besoins de ce projet financé par l'Union européenne. Des programmes visibles depuis l' étranger En vertu des accords de distribution, cette version linguistique de la chaîne pourra être suivie depuis les pays du Maghreb, du Machrek ainsi que les pays du Golfe. Le Président-Directeur Général d’Euronews, Philipe Cayla a choisi la ville d’Oran, à l’occasion de la tenue du Festival du film arabe pour annoncer ce démarrage longtemps reporté. Un financement de l' Union Européenne C'est le directeur de la télévision…

Présidence de l'Europe : la France piaffe d' impatience

La France semble peu se soucier de diplomatie vis à vis des "petits pays" de l' Union. Alors que la présidence est encore assurée par la Slovénie, et que les regards des autres pays européens sont tournés vers l' Irlande - qui organise en juin un nouveau référendum sur le traité de Lisbonne- les français travaillent déjà sur leurs priorités.

C' est ainsi qu'après que Nicolas Sarkozy ait largement communiqué sur son projet Euroméditerranée, Brice Hortefeux, le ministre de l' immigration, aurait déjà présenté à ses homologues un document de travail visant à sceller un "pacte pour l'immigration" européen.
Une Green card européenne baptisée Carte bleue !
La grande originalité de ce pacte serait la création d' une "carte bleue", réplique européenne de la fameuse "Green Card" américaine. Composé de cinq chapitres, le pacte proposé par les français développe évidemment un volet sécuritaire de gestion concertée des clandestins. …