Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé economie

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

MyEurop : la Suisse prête à livrer ses secrets - L'Espagne en décroissance... démographique..

Secret bancaire, la Suisse prête à craquer!
Soucieuse de ne plus être sur la liste grise des paradis fiscaux en Europe, la Suisse est prête à accepter l’échange automatique de renseignements sur les comptes détenus par des étrangers. Le Luxembourg ferait de même dès 2015. La pression américano-européenne explique cette soudaine volonté de transparence. Repéré sur Le Temps Espagne : la déprime démographique
Benjamin Leclercq
L’Espagne s’est lancée dans la décroissance… démographique. Pour la première fois depuis 1857, un recensement enregistre à une diminution de sa population. La raison? Alors que l’accroissement naturel est proche de zéro, la conjoncture économique fait maintenant fuir les étrangers: Equatoriens, Colombiens et Roumains s'en vont ailleurs. En Espagne, la crise est aussi démographique. Après ses points de PIB, c’est en effet ses habitants que l’Espagne voit filer.

Crise : l'Italie s'enlise, l'Europe divisée sur la Syrie - "Palabres" sur l'économie à Bruxelles

L'Italie enlisée dans une interminable crise politique

L’Italie est toujours sans gouvernement. Le mouvement de Beppe Grillo se refuse à tout compromis avec une classe politique dont il a juré la perte. Et à gauche, rien ne va plus pour son leader, Bersani. Quant à la droite, elle est aussi bien mal en point. Silvio Berlusconi s’est réfugié à l’hôpital pour éviter ses procès. Pas de compromis, pas de gouvernement avec la classe politique actuelle.

Paris et Londres imposent leur tempo sur la Syrie
Le conflit en Syrie a pimenté les discussions des chefs d'Etat européens réunis à Bruxelles. Ils sont divisés sur l'action à mener contre le régime criminel. Pour la France, l'issue passe par l'armement des rebelles.

Les Européens évitent le débat sur leur stratégie économique
Réunis à Bruxelles, les Vingt-Sept s'accordent sur des principes généraux pour rééquilibrer la politique économique de l'UE.

L'Euro : Chypre dans la tourmente, la Lettonie demande à entrer !

Jean Pierre Vesperini publie dans la série "A savoir" (de tous petits livres à glisser dans la poche des éditions Dalloz), un guide sur l'Euro, ses "origines, vertus et vices", ainsi que ses perspectives d'avenir.
 Le 1er janvier 2002, les billets et les pièces en euros ont été introduits dans douze des quinze États membres que comptait alors l’Union européenne. En 2012, dix-sept des vingt-sept États membres de l'Union européenne ont adopté cette monnaie commune : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Grèce, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas Portugal, Slovénie et Slovaquie (Grande-Bretagne, Danemark, Suède, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, République tchèque, Pologne, Lituanie et Lettonie ne font pas partie de la zone euro). Depuis la mise en place de l'Union économique et monétaire, l'euro est devenu l'un des symboles les plus visibles de l'intégration européenne, et si les évènements de l'…

A paraître : "L'Europe mal traitée" par les économistes atterrés

Les "économistes atterrés" (voir leur page facebook ici) publient un nouveau livre le 13 juin 2012, intitulé l'Europe mal-Traitée. Voici une présentation de cet ouvrage :   Le 2 Mars dernier, un nouveau Traité, pompeusement intitulé «Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance» (TSCG), dit aussi « Pacte budgétaire », a été adopté par les chefs d'État et de gouvernement de la zone euro. Ce court Traité est d’une importance capitale. Après Maastricht et Lisbonne, il constitue un Acte III de l’histoire de l’euro, radicalisant de façon inédite les principes ordo-libéraux qui président, depuis son origine, à la construction de la monnaie unique.  En paralysant les politiques budgétaires nationales, en installant la prétendue « règle d’or » budgétaire (pas plus de 0,5 % de déficit structurel), ce Traité va plonger l’Union européenne dans une austérité perpétuelle. Ne s'attaquant à aucune des causes de la crise actuelle, il va l'aggraver, et risque…

La Guerre des Marchés financiers aura-t-elle lieu ?

Les députés européens Catherine Trautmann,  Liêm Hoang-Ngoc et Pervenche Berès s'insurgent, dans une tribune publiée au nom du groupe des parlementaires socialistes français contre le lancement de l'Eurex, une société qui aurait pour but de "jouer" avec la dette française. Eurex, filiale du groupe allemand Deutsche Börse, crée à partir du 16 avril 2012 un nouveau contrat à terme sur les obligations souveraines françaises. Le lancement des contrats Eurex entretient l'idée selon laquelle la qualité de la dette française serait susceptible de se dégrader par rapport à celle de la dette allemande.

En présentant un instrument de couverture contre le risque souverain, ce contrat à terme permettra en réalité aux investisseurs de parier sur la hausse ou la baisse des titres obligataires français et risque de favoriser une prophétie autoréalisatrice, de la même façon que les fameux Credit Default Swaps, (CDS), sur lesquels le Parlement européen a arraché un encadrement régl…

L'Allemagne a augmenté ses impôts à la consommation quand la France les baissait

En France et en Allemagne, les politiques s'étripent régulièrement sur les "performances", réelles ou supposées, de l'un ou l'autre pays. Le Président de la République,Nicolas Sarkozy, prend souvent exemple sur l'Allemagne pour justifier l'une ou l'autre de ses réformes, la dernière en date étant celle de l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISS). Mais qu'en est-t-il dans la réalité ? L'étude que vient de rendre publique la Cour des comptes donne des éléments de comparaison ; nous reproduisons ici une partie de ses conclusions  Après une analyse comparative des taux d'imposition du capital et du travail, la cour estime que, "proches lorsqu'on les compare au reste de l'Union européenne, France et Allemagne n'en présentent  pas moins des différences marquées" : les structures économiques, les moteurs de la croissance, la situation respective de leurs finances publiques, l'écart qui les sépare en termes de taxat…

Budget, l'Europe rembourse la France et l'Allemagne !

1,79 milliards d’euros, c'est l’excédent budgétaire de l’Union Européenne constaté en fin d’exercice 2008 ! La Commission Européenne s’est "félicitée de cette bonne gestion" et a annoncé que ce montant qui représente 1,5% du budget total de l’Union (115,771 milliards d’euros) serait restitué. Cela prouve selon le commissaire au budget, Dalia Grybauskaité, que « chaque euro versé par les Etats membres n’est pas demeuré improductif ». Cette bonne gestion du budget communautaire est le fruit des réformes de la gestion financière de ces dernières années qui ont permis une réduction de 90% des excédents depuis 2001. Plus de 270 Millions d'Euros restitués à la France Coup de pouce bienvenu en temps de crise, chaque Etat membre sera remboursé proportionnellement à ses apports. Pour ce faire, la Commission présentera, d'après le site du Mouvement Européen France, "un avant-projet de budget rectificatif au budget 2009 pour diminuer d’autant les contributions versés par …

Face à la crise, Bruxelles veut aider les PME

Pour aider les petites et moyennes entreprises à faire face à la crise, la commission européenne s'intéresse depuis quelques semaines aux retards de paiement des administrations et des grandes entreprises .
L'institution européenne a proposé le mercredi 8 avril une initiative législative pour renforcer la directive sur les retards de paiement. Avec cette proposition, la Commission précise sa législation pour la rendre effective. D'après le site internet Euractiv.fr, "le texte réaffirme que sans délai de paiement contractuel, le professionnel pourra exiger la somme qui lui est due 30 jours après l’envoi de sa facture au payeur récalcitrant".
En France, la loi de modernisation de l’économie (LME) d’août 2008 a modifié officiellement les délais de paiements. Le code de commerce précise que "le délai convenu entre les parties pour régler les sommes dues ne peut désormais, en principe, dépasser 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la …

Emprunts Russes : Faut t-il se fâcher avec Poutine ?

Les détenteurs "d'Emprunts Russes" n'en démordent pas ; ils exigent le respect des normes internationales et le remboursement de leurs titres historiques. Créée en 2008, l’AFIPER*, forte de plus de 1500 adhérents, héritiers ou ayant droits de porteurs d’emprunts russes, a décidé mettre en place de nouvelles stratégies pour contraindre l’Etat Russe à payer ses dettes. Agir sur la "notation" de la Russie La validité de cette créance a été reconnue à de multiples reprises par l’Etat Français et par trois Arrêts du Conseil d’Etat. L’AFIPER veut obliger les Agences de notation financière à prendre en compte cette défaillance centenaire. Elle a déposé auprès du Parlement Européen une pétition en ce sens. Celle-ci vient d’être reconnue recevable par la Commission des Pétitions ouvrant ainsi une enquête préliminaire de la Commission Européenne.

Une dette historique liée à la Révolution Russe L'histoire remonte à plus de cent ans en arrière : entre 1888 et 1904,1,6…

Les priorités de la Présidence Tchèque

Mise à part l'inauguration d'une sculpture controversée mettant en scène les clichés sur les pays européens (la France représentée par un panneau "en grêve", la Bulgarie par un WC à la turque et l'Italie par des figurines se masturbant dans un ballon de football !),  La République tchèque a commencé à assumer la présidence de l'Union européenne pour les six premiers mois de 2009.
Le premier ministre de ce pays  a présenté mardi ses priorités et un programme de travail. Sans surprise, Prague a défini trois axes : l'économie, l'énergie et l'Europe dans le monde. Sur le premier point, la République tchèque s'engage à éviter toute nouvelle aggravation de la crise financière et à relancer les économies de l'UE. Elle espère aussi que l'UE joue un  rôle dans les négociations internationales sur une réforme du système financier qui permettrait d'éviter le renouvellement de la crise actuelle dans l'avenir. 
La République tchèque s'eff…

La Chine, l'Europe et les Nouvelles Technologies

Deux événements exceptionnels liés à la Présidence française de l'Europe sont attendus à Lyon avant la fin de l'année 2008 : l'ICT, rendez-vous européen de la recherche dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) du 25 au 27 novembre et le 5ème Business Summit UE-Chine le 1er décembre.

Organisé par la Direction Générale de la Société de l'Information et des Médias de la Commission
Européenne, le congrès ICT 2008 abordera les transformations fondamentales qui auront lieu au cours des dix prochaines années dans les sphères technologiques, industrielles et commerciales des TIC. L'objectif est de définir l'agenda européen de la recherche et de l'innovation dans ce domaine pour cette décennie déterminante. L'événement, qui est le plus grand événement européen en matière de recherche sur les TIC, proposera un choix de conférenciers "visionnaires" et des panels de participants constitués de dirigeants du monde politiq…

FACE propose les Rendez-vous européens de l’Inclusion Sociale

Dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne, le réseau FACE organise des rencontres entre les principaux acteurs économiques européens pour échanger et partager leurs expériences dans le domaine de la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise.


Le 20 Novembre 2008, une journée décentralisée aura lieu à Lyon sur le thème : «Entreprise, territoire et emploi» . Quatre autres événements auront lieu, en simultané, cette même journée dans d' autres villes françaises avec d’autres thématiques liées à l’emploi et l’entreprise : A Lille sur le thème «Entreprise, école et emploi», à Montpellier sur le thème «Entreprise, diversité, égalité de traitement et emploi », à Paris sur le thème «Entreprise, économie intermédiaire et emploi», et enfin à Rennes sur le thème «Entreprise formatrice et emploi».
L'objectif de FACE est "de réussir le pari de l’emploi dans les territoires en difficulté". L'association organise des actions de parrainage par des entreprises po…

L´Europe s´engage en Rhône-Alpes

Si on consulte une carte de l' Union Européenne, il est clair que les régions les plus nécessiteuses en matière de fonds structurels sont celles des frontières extérieures (Portugal, Malte, ex-pays du bloc de l' Est...).



Mais si ces régions sont largement financées par les programmes dits "de convergence", l' Union ne veut pas abandonner le rôle de moteur que jouent d' autres zones plus riches comme Rhône Alpes ou la Bavière.
Au cours de la conférence sur les financements européeens en région, qui s' est tenue à Lyon en avril dernier, le Préfet Jacques Gérault, a indiqué que plus de 1 milliard 200 millions d' euros seront investis par l' Europe sur l' ensemble de la région dans les sept ans à venir.

Moins de "saupoudrage" et des financements sur projets
Le grand changement par rapport aux programmes antérieurs sera le financement sur projets, avec des critères d' évaluation, et non plus un financement de structures, ce qui avait don…