Affichage des articles dont le libellé est associations. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est associations. Afficher tous les articles

Les Etats Généraux de l' Europe, à Lyon le 21 juin 2008

vendredi 30 mai 2008

Après une première expérience réussie à Lille en 2007, les organisateurs des Etats Généraux de l’Europe ont choisi Lyon pour accueillir la seconde édition .





La citoyenneté européenne au coeur de l’actualité
La citoyenneté européenne, présentée sous le titre "l’Europe, c’est nous !", sera la thématique de cette "fête" qui se déroulera durant toute la journée du 21 juin. Coïncidant à qelquesjours près avec le début de la présidence française de l’Union (le 1er juillet), cette rencontre réunira "le gratin" des experts, avec un objectif de dialogue où les citoyens, dans un esprit "festif et populaire", pourront dialoguer et donner leur avis sur les enjeux européens.

Une interpellation des "eurodéputés"
Ces Etats Généraux de l’Europe sont organisés par des associations de la société civile, "en toute indépendance, dans une approche pluraliste, en coopération avec les autorités publiques nationales et locales". Pour la soirée de clôture, des députés européens de tous pays et des responsables français seront interpellés par les trois représentants des associations organisatrices (Europanova, le Mouvement européen-France et Notre Europe) pour réagir aux questions posées pendant la journée dans le cadre des ateliers-débats.
La démocratie, les échanges humains et les responsabilités en Europe
Entre temps, la journée sera rythmée par des discussions autour des thèmes de la démocratie en Europe (le droit de vote, la représentativité des citoyens, l’échange des idées par internet…) , des échanges humains en Europe (la mobilité des jeunes, le sport, la santé, la culture, …) et des responsabilités de l’Europe (la mondialisation, le développement durable, la responsabilité sociale des entreprises, les migrations…)

Une fête ouverte aux enfants
Des activités ludiques seront proposées tout au long de la journée, avec entre autres un spectacle pour enfant et des jeux "européens", un village représentant les 27 pays de l´Union et, pour fêter les 50 ans du Parlement, une "simulation" de cette assemblée qui rassemblera près de 500 jeunes citoyens de 15 à 22 ans, venus de la région mais également d’Italie.
Lyon, une place forte de l' Europe ?
Le choix de Lyon après Lille est symbolique puisque la ville est candidate au titre de capitale européenne de la Culture pour 2013, une place que la métropole du Nord a déjà occupée il y a quelques années. La situation transfrontalière de Lyon, son dynamisme économique et culturel ainsi que les accès faciles à Bruxelles, Turin, Paris ont été jugés "idéals" par les organisateurs. Il ne leur reste plus qu' à faire de cette journée un grand rendez-vous populaire !
L' Italie invité d’honneur.
De nombreux responsables italiens seront présents le 21 juin prochain, emmenés par le Président de la République lui-même, Giorgio Napolitano, mais aussi notamment Mario Monti, ancien Commissaire européen, Tommaso Padoa-Schioppa, Ministres des Finances et Président de Notre Europe, Mercedes Bresso, Président de la Région Piémont…
Seront aussi présents : Jean-Pierre Jouyet, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, Jacques Delors, ancien Président de la Commission européenne, François Chérèque, Secrétaire Général de la CFDT, Elie Barnavi, Historien.
Tout au long de la journée des grands noms de l' Europe interviendront dans les ateliers, comme Michel Barnier, Jacques Barrot, Tommaso Padoa-Schioppa, Elisabeth Guigou, Bronislaw Geremek, Gérard Onesta, Bernard Soulage, Mercedes Bresso, Jean Besson, Didier Jouve, Thierry Philip, et même Jean-Michel Aulas !
Pour la soirée de clôture les invités seront entre autres Daniel Cohn-Bendit, Martine Roure, Alain Lamassoure, Pat Cox, etc.




utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Les Etats Généraux de l' Europe, à Lyon le 21 juin 2008

Comment obtenir un financement de l' Europe ? un guide de Thierry Cornillet

jeudi 29 mai 2008

Le Député européen Thierry Cornillet vient de publier une nouvelle édition de son "guide des aides de l' Union européenne".







Ce guide, qui avait été publié en 2007, vient d' être mis à jour pour tenir compte des nouvelles formes d' aides mises en places par l' Union Européenne.

Des aides directes pour l'éducation, la jeunesse, la culture et de nombreux domaines d' intervention de l' Europe.
On y apprend que si la gestion d' une partie des fonds de l' Europe est indirecte et "décentralisée" dans les régions (Voir notre précédent article sur FEDER, FSE, FEADER), les financements directs restent majoritaires. Ils sont octroyés par la Commission européenne directement aux bénéficiaires sous forme de subventions ou de marchés publics, sans intermédiaire national ou régional (on parle alors de gestion centralisée). "Les politiques concernées par ce type d'aide sont : l'éducation, la jeunesse, la culture, l'innovation, l'énergie, la santé, la recherche, la justice/liberté/sécurité, l'aide extérieure, etc."
Les programmes communautaires en gestion centralisée sont organisés selon des objectifs pour l'année, un calendrier des appels à propositions/projets, un taux maximal de participation financière et des critères d' évaluations avec la définition de résultats escomptés.

Les Subventions (ou grants en anglais)
Elles sont accordées pour cofinancer des projets à la suite d'appels à propositions publiés au Journal Officiel de l'Union Européenne .

Les Marchés publics (procurements en anglais)
Ils font suite à des appels d'offres (tender) pour l'achat de services, de biens ou de travaux, "afin d'assurer le fonctionnement des institutions ou la mise en oeuvre des programmes de l'Union". Sociétés de conseil, bureaux d'étude, entreprises, ONG, associations, collectivités, etc., peuvent ainsi contracter avec les institutions communautaires et contribuer aux politiques de l'UE. En 2007, près de 500 appels d'offres ont été passés par les institutions européennes. Les avis de marchés publics/appels d'offres sont publiés sur internet sur le site TED-

Des subventions de fonctionnement pour certaines ONGs
"Environ 2% du total des aides est versé directement à des organisations intermédiaires dont les actions contribuent aux objectifs de l'UE". L'accès à ces fonds est restrictif, sur la base d'accords de partenariats passés entre la Commission et l'organisation. C'est le cas de l'aide humanitaire, notamment des organisations internationales comme la Croix-Rouge, etc.
Le guide laisse aussi une large place aux autres financements de l' Europe, au travers de la Banque européenne d' investissement ou de programmes plus particuliers comme ceux de la pêche par exemple.
Thierry Cornillet, un boulimique de la politique


Rapporteur permanent du Parlement européen, chargé de rédiger le consensus européen sur l'aide humanitaire, l' ancien maire de Montélimar voyage beaucoup : au Darfour en 2007, mais aussi dans différents pays où ERAI (Entreprises Rhône Alpes International) a des activités. Au conseil régional Rhône-Alpes, il est membre de la commission "Activités internationales et coopération décentralisée" et de la commission "Economie et emploi". Ardent défenseur de la filière nucléaire, très présente dans son département de la Drôme, il a déposé en 2007 "un voeu relatif à la nécessaire prise en compte de la filière dans la mise en œuvre d’une politique efficace de développement durable".

Le guide de Thierry Cornillet est téléchargeable sur internet (cliquer ici).

s' abonner gratuitement ? cliquez ici
utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Comment obtenir un financement de l' Europe ? un guide de Thierry Cornillet

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-Europe

Retrouvez la playlist de LYFtv sur la chaîne YouTube de LYFtv