Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2010

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

Union pour la Méditerranée : le sommet annulé

Prévu initialement le 21 novembre prochain, le second sommet de l'Union pour la Méditerranée vient d'être reporté sine die.
Pour le député européen socialiste Vincent Peillon, qui reste chargé du suivi de l'UpM par la Commission des Affaires étrangères du Parlement européen, il s'agit tout d'abord d'"un échec retentissant pour la diplomatie du Président Sarkozy" qui, mêlant précipitation et inconstance, a réussi "à abimer une bonne idée", mais il s'agit aussi d'un "revers pour l'Europe, incapable de parler d'une seule voix et de mettre les moyens à la hauteur de ses ambitions". Vincent Peillon revient toutefois sur la nécessité de "ne surtout pas baisser les bras face aux difficultés" : "renoncer à la tâche historique de rapprochement des deux rives de la Méditerranée n'est pas une option." "Le repli sur soi serait une faute politique lourde car, si le Sud a besoin de l'Europe, il ne…