Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2010

La fin de l'Europe ? L'Union au défi du Brexit (préface de Catherine Lalumière)

Le référendum britannique agit comme un révélateur des problèmes et des incertitudes de l’Europe. Il amène à se poser la question de la fin de l’Union, et ce à double titre : quels sont ses objectifs ? Quelles sont ses chances de pérennité ? 
Sans la Grande-Bretagne, promoteur infatigable du libéralisme, l’Europe pourra-t-elle étendre son action au-delà du marché ? Le mécontentement exprimé par les citoyens (référendums français et néerlandais de 2005, irlandais de 2008, grec de 2015, britannique de 2016…) rendra-t-il l’Union plus soucieuse de démocratie et d’adhésion des peuples ? Pour répondre aux espoirs placés en elle, va-t-elle s’affranchir des règles multiples qui la paralysent et jouer la carte du pilotage politique ? Peut-elle surmonter les résistances multiples des Etats, souvent tentés par le « chacun pour soi » ?
 Pour mieux comprendre la suite des événements, ce livre fait un retour sur les principes encourageants de la construction européenne mais aussi sur ses défauts de …

Arménie : le Parlement Européen pour une "stratégie" du Sud Caucase

La commission des affaires étrangères du Parlement européen a adopté un projet de stratégie commune de l'Union Européenne pour la région du sud Caucase
Les députés européens membres de la commission des affaires étrangères de l'UE ont récemment adopté un projet de résolution en faveur de l'Arménie, de la Géorgie et de l'Azerbaïdjan
Une zone à fort intérêt énergétique Ils souhaitent donner à l'Union  un rôle plus important dans la région du Sud Caucase, en renforçant ses liens avec les trois pays. L'instabilité de la zone, à fort intérêt énergétique, constitue un obstacle à son développement économique et social.  La résolution prévoit, afin de renforcer la stabilité et de faciliter le règlement des conflits, d'élaborer une stratégie commune axée sur la promotion de la démocratie, des droits de l'homme et de l'État de droit, le règlement des conflits, la coopération économique et le développement social.
 Par ailleurs, les eurodéputés ont insisté sur la…

Et si la "taxe Tobin" finançait la "contribution climat énergie" ?

Une initiative européenne visant à taxer certains actifs financiers pourrait finalement être "explorée" au niveau européen.
 Mardi 6 avril, la Commission européenne a publié son analyse de l'impact et des modalités de mise en œuvre au sein de l'Union européenne de différents types de financements innovants (taxe sur les actifs financiers, les transactions financières, les bonus bancaires, taxe carbone…). 
Selon la Commission, ces prélèvements pourraient générer des revenus utiles au financement de défis tels que l'aide au développement et la lutte contre les changements climatiques. La proposition de privilégier les prélèvements opérés sur des actifs bancaires est fortement envisagée. 
La Commission est cependant consciente du risque de répercussion des coûts liés à une nouvelle taxe sur leurs clients des banques. L'analyse servira de base aux discussions des ministres des Finances lors du Conseil ÉCOFIN informel qui aura lieu à Madrid les 16 et 17 avril 2010.
 L…

Code des étrangers: pour Sylvie Guillaume la loi Besson serait un recul inacceptable

L'Euro-député (PS) du "Grand Sud Est de la France", Sylvie Guillaume, qui est par ailleurs adjointe au Maire de Lyon, vient de visiter, à l'invitation de Forum réfugiés, le Centre de Rétention administrative de Marseille, au lendemain de l'annonce du projet de loi de réforme du code des étrangers.

Dans un communiqué du jeudi 1er avril 2010, Sylvie Guillaume, qui a été nommée rapporteur sur la "révision de la directive relative aux procédures d'octroi du statut de réfugié", explique qu'elle a souhaité par cette visite de terrain se rendre compte de la situation des personnes placées en rétention. "En visitant le CRA de Marseille j'ai pu me rendre compte des conditions de vie des personnes placées en rétention. La vie dans le centre est anxiogène, ce qui provoque une grande détresse chez les personnes détenues. Cette dimension carcérale me paraît disproportionnée pour des personnes en transit dont l'immense majorité sont innocentes d…